Bullet Girls Phantasia

Bullet Girls Phantasia PS4

Dev : D3Publisher / Shade
Edit : H2 Interactive (AS)
Support : PS4/Vita
Genre : TPS
Loc : Textes Anglais ou Chinois, Voix Japonaises

Note : Il s’agit donc d’une version Asie, celle destinée pour les pays d’Asie du Sud comme la Thaïlande ou la Malaisie, il faut donc passer par les sites d’import pour l’obtenir comme Play-Asia, c’est la première fois qu’un jeu de la licence est traduit en anglais.
Avant même de commencer le Test, si vous hésitez entre la version PS4 et Vita, choisissez la version PS4, sur Vita le jeu rame horriblement des qu’il y a plus de 5 ennemis à gérer, moi j’ai supporté, mais j’ai vu pas mal de réaction de personne trouvant ça injouable, vous êtes donc prévenus.
Les screenshots viennent donc de la version Vita.

Graph : -/+
Ayant joué sur Vita, je ne peux pas dire que le jeu était moche vu le support, les personnages jouables sont même plutôt bien fait, mais les ennemis un peu simplistes dans leur design. Par contre les décors sont d’un vide et sans intérêt, il est vrai que sur PS4, ça ne doit pas être très intéressants à regarder.

2018-09-05-210905

2018-09-07-220045

Gameplay : +
Il s’agit donc d’un jeu de tir à la troisième personne, la caméra est épaule droite, pas de changement possible, mais parfois selon les décors votre personnage se retrouvera au milieu de l’écran, pile sur la mire, pas toujours pratique. Sinon en pratique le gameplay est tout à fait basique, on titre avec R, on recharge avec carré, triangle pour changer d’arme, rond pour courir et croix pour les roulades. Quand on joue avec les armes à feu il n’y a donc pas de soucis, le jeu se prend rapidement en main, même s’il ne faut pas hésiter à aller bidouiller les réglages pour la vitesse de caméra car se retourner peut être parfois une corvée avec les réglages par défaut.

2018-08-25-231407

Et bien sûr une attaque ultime avec L+R une fois sa jauge remplie.

Mais l’originalité de ce titre, c’est qu’il y a des personnages jouables qui viennent de l’autre monde, elles ont donc des armes originales, ce qui est plutôt bienvenue pour varier le gameplay, mais dans le cas des armes type épée, avec seulement 2 combos de base, c’est un peu compliqué à jouer, surtout à la troisième personne… Mais heureusement cela dépends en fait des compétences que vous avez apprises via les « JK Point » gagnez à chaque niveau, sur une grille commune à chaque personnage, vous utilisez ces points pour les renforcer et parmi les compétences certaines augmente le nombre de coups possibles à l’épée, le reste des compétences ont principalement un but défensif (HP des tenues, résistance élémentaires, vitesse, esquive etc.).

2018-10-14-115634

Au niveau de l’équipement, tout se déroule via la « changing room », pour chaque personnage vous pouvez choisir jusqu’à 3 armes, la première étant propre au style de la fille. Ensuite vous avez les « materials », qui sont des bonus passifs pour améliorer les performances soit de vos armes soit des caractéristiques du personnage, au fil des niveaux vous gagnez de nouveaux slots pour en équiper.

2018-10-14-115621

2018-10-14-120010

Ensuite nous avons les tenues, elles n’ont pas réellement d’effet, à part que si elle couvre plus de zone qu’une autre, ça fait autant de jauge d’HP en plus permettant d’encaisser des dégâts, donc bon autant choisir plutôt celle qui vous plaît le plus, chassant que ça ne change pas la tenue lors des passages de dialogue. Par contre, nous avons les sous-vêtements qui eux peuvent avoir un vrai intérêt technique, au départ ils ont simplement un rôle esthétique, mais ceux obtenus en difficulté avancée peuvent avoir des effets supplémentaires comme les « materials », ce qui fait qu’en combinant tout ça on peut grandement booster notre personnage, ce qui est définitivement utile en mode Ecstasy (difficulté max) par exemple.

2018-10-14-141134

La série est connue aussi pour ses mini-jeux fan service, appelé « Drilling Mode » dans cette version, à plusieurs moments dans l’histoire vous y aurez droit et en fonction de votre avancement, vous pourrez refaire ce mode avec les réglages qui vous sied à partir du menu principal. Il s’agit de sorte d’interrogatoire dans le lequel il faut utiliser des objets pour stimuler le personnage, il faut adapter les objets en fonction des réactions « Bad » ou « Good » afin de remplir les deux jauges de manières optimales, chaque fille à des objets qu’elle préfère ou déteste, il faut donc bien les choisir au départ. Il y a trois types de Drilling, le simple avec un seul personnage, le double avec deux personnages, et le « reverse » où là c’est le joueur qui est stimulé par une des filles. Si les deux premiers sont très similaires, j’ai mis beaucoup de temps à comprendre comment marchait vraiment le reverse, le principe est de résister aux stimulations, il faut spammer rond lorsqu’elle utilise un objet, ce qui rempli un jauge avec des cœurs, mais il faut uniquement spammer au moment elle agit, sinon la jauge retombe à zéro, le but est de remplir les 5 cœurs pendant les phases d’un des objets, afin d’avoir le droit de choisir l’objet suivant, ce qui permet d’optimiser le remplissages des jauges (ce que je n’avais pas compris c’était le remplissage des cœurs, du coup je n’avais jamais l’option pour choisir l’objet). Le but des ces modes ? Aucun, du pur fan service, vraiment, vous gagnez un peu d’or à la fin, mais la quantité est infime.

2018-09-25-215344

2018-09-25-220605

2018-09-25-220737

2018-09-27-212200

Au niveau de la difficulté, elles s'enchaînent, c'est-à-dire que finir le mode normal, vous permettra de faire le mode difficile sans trop de peine, puis pareil pour le mode Ecstasy. Mais un défaut du jeu, ce qu’on ne gagne pas beaucoup d’expérience par bataille, les niveaux des personnages servent juste à donner des points pour les compétences et des slots pour les Materials, donc la puissance dépends uniquement des armes équipé, hors les armes disponibles dans le magasin dépendent du niveau le plus élevé que vous avez atteint avec un personnage, par exemple si vous avez au moins un personnage niveau 30, vous aurez accès aux armes de ce niveau, ce qui implique donc de concentrer l’expérience gagner sur un seul de vos personnages, pour pouvoir permettre aux autres d’avoir du bon matériel (si vous jouez tout le monde en même temps, vous serez bloquez à du matos bas level et allez galérer quand le difficulté augmente).

2018-10-03-191206

2018-10-03-191156

Avec le mode difficile on débloque de nouvelles armes qui valent le détour.

Musique : -/+
Les musiques sont assez quelconques, il y une ambiance militaire qui s’en dégagent, ce qui colle bien au titre, mais rien de vraiment mémorable, il y juste le thème de la bataille finale qui est chanté qui fait son petit effet.

Durée : -/+ (+ si platine)
Il y a pas de compteur d’heure de jeu, du coup j’ai un peu de mal à estimer la durée du titre, je dirais que l’histoire en ligne droite doit prendre une douzaine d’heure, après il y a encore de quoi s’amuser avec les scénarios Extra et je vous conseil quand même le mode difficile car ça débloque des armes assez intéressantes. Mais après le reste de la durée de vie du jeu, consiste à grinder de l’expérience comme un fou et de jouer en mode Ecstasy, alors qu’on pourrait déjà être lassé du jeu, si vous visez les trophées et le platine, alors oui vous amortirez sans doute le cout du jeu au final, mais un joueur normal n’aura sans doute pas l’envie d’aller jusqu’à là.

Histoire : -/+
Le scénario au départ c’est celui d’une anime Isekai, un groupe de fille se retrouve transportée dans un autre monde alors qu’elles étaient ensemble à l’école, sauf qu’il s’agit du « Ranger Club », celles qui ont l’habitude de combattre avec de fausses armes à feu et comme par magie, ces armes d'entraînement fonctionnent contre les monstres qui les attaquent. S’ensuit alors une aventure classique, ou elles vont rencontrés des personnages locaux, une neko, une princesse, des elfes etc. et ensemble essayé de sauver ce monde de l’invasion des orcs. Jusqu’à là tout va bien, rien à reprocher, on en demande pas vraiment plus d’un tel jeu, surtout qu’il y a toujours un moment fan service avec les scènes d’interrogatoires. Mais au bout d’un moment, le scénario en a lui-même plus rien à faire de ce qu’il se passe et on part dans un délire d’histoire temporelle vraiment mal foutu, qui sert juste à essayer de justifier certains points du scénario et offrir une bonne fin pour tout le monde, mais franchement c’est vraiment trop lourd, juste avant ce passage on nous laissait imaginer quelque chose de plus simple, ça aurait été vraiment mieux de continuer dans cette voix.

Recommandé pour :
Fan de jeu ecchi
Fan de TPS moe

Si vous avez déjà joué à la série des EDF (Earth Defense Force), vous établirez le même constat sur ce jeu, pas spécialement beau, pas spécialement intéressant niveau scénario, mais prise en main instantanée et beaucoup de fun relatif qui en découle avec bien sûr en plus tout l’aspect moe et fan service. Personnellement c’est un jeu qui m’a bien fait marrer, certains visuels en combat peuvent être fun, les modèles d’armes à feu sont basés sur des vrais armes avec les vrais noms, donc quand on s’y connaît un peu c’est vraiment la cerise sur le gâteau. Après le principal souci du jeu, c’est qu’une fois qu’on l’a terminé, c’est du grind à l’infini qui nous attends, ce qui n’est pas forcément très intéressant, des modes de jeu complémentaires aurait été bienvenue. Donc s’il vous intéresse, vous pouvez y aller, mais à vous de voir si le ratio intérêt/prix vous va.

 

Quelques screens en rab pour le plaisir des yeux :

2018-08-25-230157

2018-08-26-155350

2018-08-26-162114

2018-08-29-212452

2018-09-02-153024

2018-09-03-211919

2018-09-03-215941

2018-09-07-215653

2018-09-07-215737

2018-09-25-215417

2018-10-05-204449