Tokyo Xanadu eX+

Tokyo_xanadu_plus_p4_pegi_grande_fa69533c-2bb0-4acc-97ac-e3b395cb81dd_1024x1024

Dev : Falcom
Edit : Aksys
Support : PS4/Steam
Loc : Textes anglais, Voix Japonaises

Note : Il est aussi disponible sur PS Vita dans sa version basique, mais la version « eX+ » contient des chapitres secondaires entre ceux de l’histoire ainsi qu’un épilogue avec des personnages jouables supplémentaires.
Je vous renvois vers mon aperçu du jeu où j'avais déjà pas mal expliqué certaines choses : ici.

Graph : +
On reconnaît rapidement le moteur graphique utilisé sur les autres jeux Falcom comme Trails of Cold Steel, bien qu’il soit donc assez beau et très propre, ça reste des graphismes de la génération précédente et vu que c’est un portage d’un jeu Vita, certaines finitions laisse un peu à désirer. Mais on reste quand même largement au dessus du lot, niveau détails, animation, contenus des décors, il est difficile de le considérer comme un jeu de niche par rapport à tout ce qu’on a pu connaître dernièrement.

Tokyo Xanadu eX+_20180110210202

Et des caméos à l'infini.

Tokyo Xanadu eX+_20180110223302

Gameplay : ++
Si vous avez joué à Trails of Cold Steel, vous serez immédiatement familiarisés avec l’interface du jeu, son déroulement, son système d’équipement et de compétences, ce qui vous facilitera beaucoup la tâche.

En effet, le jeu se découpe de la même manière dans les chapitres, avec une phase de dialogue, un temps libre pour accomplir des quêtes secondaires et voir les événements de liens avec ses alliés, puis des événements sur plusieurs jours pour faire avancer l’histoire.

Le système de compétences rappel beaucoup l’orbment des Trails, avec des gemmes qu’on équipe dans des slots qu’il faut faire évoluer pour pouvoir mettre des gemmes plus rares (ou les matérias de FF7 pour les plus vieux).

Au niveau des combats par contre, on se rapproche beaucoup plus de la série des « Ys », puisque c’est un Action-RPG, cela se déroule sous la forme d’exploration de donjon, vous choisissez 3 personnages parmi ceux disponibles, tout en vous basant sur les faiblesses élémentaires des ennemis qui sont indiquées sur l’écran de préparation (si des ennemis avec l’icône Feu sont présent, il faut prendre un personnage de type Feu et les vaincre avec, il ne faut pas chercher plus loin), ce qui rappel beaucoup le système des types de dégâts des Ys avec slash/pierce/blunt etc. A la fin du donjon, vous recevrez une note en fonction de vos exploits (kill élémentaire, vitesse, dégâts reçus, coffre trouvé etc.).

Tokyo Xanadu eX+_20180121184641

Tokyo Xanadu eX+_20180114174632

Pour les manipulations (j’ai personnalisé les touches pour que ça me paraisse plus cohérent, ce ne sont donc pas celles par défaut que je vais donner), on a carré pour enchaîner des coups de base, croix pour sauter, rond pour les attaques à distance ou attaque puissante si on reste appuyé, triangle permet de changer de personnage avec celui en second alors que L2 permet de changer avec celui en support qui récupère des PV en attendant. R1 permet de faire des esquives, si vous avez le bon timing vous aurez droit à un ralenti stylé, R2 permet d’utiliser un skill puissant mais nécessite un des trois points de skill qui se charge en combat, L1 est le lock/recentrage de caméra, L1+R1 permet de lancer la grosse attaque ultime qui elle aussi nécessite une jauge qui se recharge (parfois cette manip peut causer des soucis dans un combat trop rythmé quand on veut esquiver et recentrer la caméra en même temps). Et pour finir, il y a une jauge de Drive, qui une fois à 100% si vous appuyer sur bas de la croix directionnelle, le deuxième personnage apparaîtra sur la zone de combat et spammera ses skills et vous bénéficierez d’effets bonus supplémentaires. Pour utiliser des objets en combat, il faut passer par le menu et selon votre mode de difficulté un cooldown apparaîtra ou nom avec de pouvoir utiliser un autre objet.

Tokyo Xanadu eX+_20180202212402

Tokyo Xanadu eX+_20180206195335

En soit le gameplay est assez classique, mais plutôt bien géré, ce qui donne des affrontements assez rythmés, un vaste choix de mode de difficulté est présent pour ajuster votre style de jeu et une fois le jeu terminé, vous débloquez le mode Infinite qui permet de faire un NG+ avec des ennemis au niveau ajusté (combiné à la difficulté Calamity, cela donne un challenge vraiment exceptionnel si vous trouvez le jeu trop facile).

Tokyo Xanadu eX+_20180107220415

Sans oublier les mini-jeux de la salle d'arcade, qui vous rappelleront des souvenirs.

Tokyo Xanadu eX+_20180107220732

Musiques : ++
Falcom oblige, surtout pour un action-RPG, ce sont des pistes de grande qualité, très rythmés et épiques pour coller à l’ambiance d’exploration des donjons. Elles sont peut être pas aussi bonne qu’un Cold Steel, mais elles vont resteront en tête facilement.

Tokyo Xanadu eX+_20180131220940

La présence d'idole dans le scénario apporte une touche musical supplémentaire.

Durée : ++
Terminer l’intégralité de l’histoire (True end+After Story), donc en faisant un maximum de quête et de rang S, devrait vous prendre environ 70h ce qui est assez énorme mais dans la logique des jeux Falcom. Et si vous souhaitez obtenir tous les trophées ou vraiment profiter à fond du jeu avec un NG+ et ses quelques ajouts (Mode Infinite, niveau des ennemis calé pour un NG+), vous atteindrez les 100 heures sans problème.

Histoire : ++
Le scénario est effectivement très similaire à ce qu’on pourrait retrouver dans une anime/light novel générique à base de jeunes étudiants devant combattre des monstre dans une dimension parallèle menaçant le monde réelle. Toutefois entre les mains des scénaristes de Falcom qui ont l’habitude des intrigues complexes et tordues à base de complot politique, ça donne quelque chose d’assez intéressant, certes relativement terre à terre au niveau de ses personnages et de leurs relations, mais le contexte posé est suffisamment simple et crédible d’un point de vue japonais, pour pouvoir proposer quelque chose de cohérent qui ne manquera pas de nous surprendre une fois dans des chapitres avancés.

Tokyo Xanadu eX+_20180205210011

Recommandé pour :
Fan de Falcom
Fan d’action RPG
Fan d’ambiance Japon moderne/établissement scolaire

Falcom nous prouvent encore une fois, qu’en terme de jeu-vidéo ils savent de quoi ils parler avec plus de 30 ans d’expérience derrière eux. Malgré un côté technique peut être un peu faible et une aventure assez dirigiste, on tient là une expérience de jeu vraiment satisfaisante. Bien qu’ils restent assez peu connus en occident, il est difficile de considérer un jeu de ce développeur comme un jeu de niche, on est tellement loin au dessus de tout ce que pourrait nous proposer les jeux du genre. Au final la seule vraie faiblesse du titre vient de son éditeur, Aksys, totalement incapable de distribuer correctement le jeu en Europe avec une édition physique limité à quelques centaines d’exemplaire sur des sites anglais totalement inconnus, alors qu’un jeu Falcom mériterait tellement mieux avec une traduction français en prime (comme NISA l’a fait avec Ys VIII).