309757

Titre : High School DxD 
Dessin : Hiroji Mishima
Scénario
: Ichiei Ishibumi
Éditeur VF : Panini Mangas
Type : Shonen
Genres : Action, Fantastique, Ecchi, Harem
Nombre de volumes : 11
Adaptation : Light Novel

Résumé :
Issei Hyodo est un étudiant un peu pervers de seconde année à l'académie Kuoh. Anciennement réservée aux filles, l'établissement est devenu très récemment mixte. Il vit une vie paisible désespérément à la recherche d'une petite amie avec ses amis quand une jeune fille, Yuma Amano, lui demande de sortir avec lui. Le soir du rendez-vous, dans un parc, cette dernière lui demande de mourir pour elle et se transforme en ange déchu. Cette dernière l'attaque et le tue en le transperçant d'une lance de lumière. Issei se réveille le lendemain dans son lit, persuadé d'avoir rêvé toute la scène. La seconde suivante il réalise la présence de Rias Gremory, nue à côté de lui. Elle lui révèle alors qu'elle l'a sauvé de la mort et l'a transformé en son esclave.

Vous avez certainement déjà entendu parler de High School DxD, car la série jouie d'une certaine popularité avec entre autre ses 4 saisons animées, alors qu'il s'agit effectivementd'un action/ecchi qui a l'air des plus classique d'après son résumé et son design. Si vous n'avez pas encore testé la série, vous demandé sans doute pourquoi elle est aussi populaire, qu'est ce qu'elle a de plus que les autres ? Il y a plusieurs raison à cela :

Premièrement, on ne va pas faire de détour, c'est du ecchi totalement assumé, c'est à dire que s'il y a un personnage à poil, c'est pour servir le scénario et pas juste faire jolie entre deux pages, que ça soit une des filles qui essaye de séduire Issei, ou alors ce dernier qui fait exploser des vêtements d'un adversaire, ça a un but, ce n'est pas juste gratuit. Bien sûr à côté il y a aussi une dose de fan service avec des plans pantsu quand c'est plus calme, mais dans le déroulement des scènes ça passe bien, on a généralement plus important comme enjeu en même temps. De plus on a le cas du héros pervers qui assume ces actions, donc s'il y a un délire en général c'est voulu et non pas subit.

Deuxièmement, même si l'ecchi est présent et qu'il faut faire avec, la série reste aussi un shonen orienté baston, on a donc droit à tous les poncifs du genre vu qu'en plus on a souvent des histoires de tournoi avec donc les passages obligatoires d'entrainements et de grand duel final. L'action est typée nekketsu, c'est à dire des grands cris, des pouvoirs et transformations qui se décuplent, des grosses explosions etc. Bien que le héros joue un peu le rôle du "plus faible mais le plus fort quand même au final", les autres personnages de l'équipe progressent aussi et font leur part du travail ce qui est vraiment agréable dans ce genre de série. Si vous aimez le shonen baston, la série rentre totalement dans ce domaine.

Et il reste un dernier point important qui contribue au charme de la série, c'est son univers, sa mythologie, une histoire qui tourne autour des démons, anges et anges déchues, ce n'est certes pas nouveau, pas spécialement originale, mais quand c'est bien foutu c'est toujours intéressant. Surtout que rapidement les personnages vont sortir de leur vie quotidienne et vont être exposé au monde des démons par exemple, ce qui contribue à construire vraiment l'univers de la série. Et par la suite, cette notion de tripartie va être sublimée par l'ajout d'autres mythologies et références folkloriques (peut être à un point un peu trop extrême...).

Concernant le manga en lui même, les dessins sont plutôt bon, ils se perfectionnent avec le temps, ça ressemble pas mal à ce qu'on a pu voire sur les premières saisons de l'anime pour ceux qui connaissent.

Pour l'histoire, je me sens obligé de comparer à l'anime, donc si vous ne l'avez pas vu évitez de lire ce passage, en 11 tomes le manga atteint la moitié de la saison 3 de l'anime (après la grande réunion aux enfers), donc le personnage qui rejoignait l'équipe à la fin de cette saison n'est pas vraiment présente, donc on peut être un peu déçu du contenu du manga, quand on sait qu'il y a 4 saisons de l'anime. Mais, le tome final du manga, décrit un arc qui n'est pas présent dans l'anime, alors qu'il est évoqué dans la saison 4 justement (rating game contre Sona), alors que j'ai été surpris d'apprendre que le tome 11 serait le dernier juste avant sa sortie, je m'attendais à une fin pas terrible, mais avoir l'occasion de lire cet arc qui était inédit pour moi, m'a bien fait plaisir.

Du coup, même si on pourrait être déçu de la fin un peu abrupte du manga par rapport à tout le contenu disponible sur l'oeuvre originale, je me dis que quelqu'un qui découvrirait la série par le manga, pourrait facilement enchaîner sur l'anime pour rester au taquet et à l'inverse quelqu'un qui ne connaît que l'anime et veut le manga par principe, sera un peu récompensé grâce au dernier tome. J'aurais vraiment voulu découvrir toute la suite de l'histoire en manga, mais pour une fois, je ne me sens pas trop floué d'avoir suivi une adaptation incomplète.

Je rappel qu'en plus de la série principale, deux spin-off on été édités en france, dont je vous ai fait les critiques à l'époque :
-Asia & Koneko, le contrat secret !
-Travail de démon