Demon Gaze II

Demon Gaze II PS4

Dev : Experience Inc.
Edit : NISA
Support : PS4/PS Vita
Loc : Textes anglais, Voix anglaises ou japonaises (DLC)

Note : Testé à partir de la version Vita.


Graph : + 
On garde la bonne vielle recette des dungeon crawler à la première personne avec des décors en 3D assez simplistes, des ennemis en illustration 2D et des dialogues façon VN. Si tout ça s’adapte plutôt bien à la PS Vita, je ne suis pas certain que ça soit très intéressant à regarder sur PS4. On reconnaitra quand même que les illustrations des ennemis sont vraiment cool et que le chara design des personnages est pas mal si on aime ce genre un peu moe. Sachez qu’ils ont gardé  l’option d’un de leur jeu précédent où on peut choisir entre l’illustration de base et une plus « dark » pour les autres personnages de l’équipe, mais les secondaires sont génériques et se répètent entre certain personnage (mais je dois avouer que je ne suis pas fan des versions démoniaques des personnages, bien moins classe que dans le premier). Une chose très intéressante à signaler par contre, une des nouvelles fonctions du jeu entraine une mini-cinématique en combat, c’est assez rafraichissant.

2018-01-19-234523


Gameplay : ++
Le gameplay est à 80% identique au premier jeu, donc je vous renverrais vers mon Test de l’époque pour avoir les bonnes bases.

2018-03-26-200544

Systéme d'équipement et écran identique.

2018-03-26-200628

Le principe de cercle d'invocation est toujours le même.

La grosse différence du jeu, vient de nos alliés, il n’y a plus de système de création d’unité, à la place ce sont les démons que nous rencontrons au fil des donjons, qui deviennent des personnages jouables, toujours avec le système de transformation avec la jauge qui se rempli à chaque coups émis ou reçus (sauf que c’est toute l’équipe qui se transforme du coup).

2018-03-26-200717

Avant...

2018-03-26-200904

...après transformation (illustrations du bas).

D’un côté, ça nous facilite pas mal le travail pour le choix de nos personnages et le scénario, mais de l’autre on perd un peu une partie du charme qu’avait le premier épisode où on devait vraiment penser son équipe de A à Z en fonction de notre style de jeu tout en choisissant les races et classes en fonction des besoins/gouts (concrètement on a un personnage par classe avec la race optimum à chaque fois).

2018-01-19-233115

Les démons transformés sont quand même un peu moins classe que dans le précédent.

Du côté des nouveautés, assez tard dans l’histoire vous obtiendrez une nouvelle compétence qui vous permettra de fusionner avec un des démons de l’équipe, il faudra au préalable déjà avoir utilisé la transformation de groupe. Cette fusion (qui donne lieu à la mini vidéo que j’évoquais), est en fait un moyen de gagner une poignée de tour consécutif avec un personnage sur boosté, concrètement vous avez un nombre de tour limité ou seulement le héros attaque, votre puissance est largement boosté et vous avez accès a de nouveaux skills. Une fois le délai passé, la fusion s’achève (ainsi que la transformation de l’équipe) et le démon utilisé entre dans un statut de faiblesse, il n’agit plus pendant plusieurs tours et se prends d’avantage de dégâts, c’est donc une option relativement puissante mais à utiliser de manière réfléchi, principalement une fois le combat bien engagé.

2018-02-25-145127

Non, ce n'est pas Digimon.

Une autre petite nouveauté, lié au fait que les personnages ne sont plus édités, c’est un mini-jeu pour augmenter l’amitié avec les démons en cherchant leur zone sensible à toucher. Vous pensez à Monster Monpiece/Moe Chronicle ? Hé bien, c’est largement moins intéressant que ça en fait, vous avez simplement un CG plus ou moins zoomé de la version transformé du démon et vous avez droit à 5 essai pour trouver la zone parfaite en touchant l’écran de manière continu (touchpad sur PS4 j’imagine) et c’est tout, si vous réussissez votre jauge augmente d’avantage. Il y a 5 paliers d’amitié, quand un des niveaux est à 100% vous avez droit à une petite scène de rendez-vous avec le personnage, qui sont quand même plutôt sympathique (si vous en appréciez un plus que les autres, vous aurez vraiment plaisir à mieux le connaitre). Pour pouvoir participer à ce mini jeu, il faut faudra des cristaux que vous récupérer principalement après chaque boss (la ressource n’est pas limité mais il est assez compliqué d’en avoir beaucoup).

2018-03-26-201009

On est bien loin des mini-jeux excitants des titres cités plus haut.

2018-02-25-152041

Tout comme dans le premier, la difficulté du jeu est un grand débat, parfois les combats normaux d’un donjon seront d’un ennui absolu et vous passerez votre temps à appuyer sur la touche de répétition, alors que le boss à la fin du donjon enchaînera les one shot sur votre équipe. Le vrai problème vient de certaine limitation, notamment les soins, les objets sont rarement efficaces et les magies coûtent pas mal de MP vous en aurez vite plus, mais le pire reste la résurrection, vous avez le choix entre des plumes de phénix qui remettent un seul pv et sont super rare ou trop cher au magasin, ou alors il faudra revenir au QG et payer pour faire revivre le personnage KO, l’argent étant toujours assez limité. Un conseil plutôt surprenant serait en fait de monter la difficulté du jeu, le plus tôt possible quasiment au maximum, ainsi vous gagnerez plus d’expérience et d’or, ce qui vous permettra de mieux faire aux défis, quitte à baisser un peu contre les boss. Mais dans tous les cas, il faudra quand même posséder un minimum de patience pour tenir bon tout au long du jeu.

Et pour ceux qui auraient été traumatisé par le système de loyer du premier, sachez qu’il n’y en a pas dans celui là, mais vous devrez quand même payer assez cher pour avoir des chambres supplémentaires. Mais elles servant justement à donner un objet en plus à vos personnages pour améliorer leurs statistiques et gagner plus d’amitié, il n’est pas nécessaire de prendre des chambres pour recruter plus de monde.

2018-03-26-201850


Musique : ++
On retrouve une OST  à l’ambiance assez similaire au premier et ça fait bien plaisir car ces thèmes avec des parties vocales sont vraiment originaux et donnent de la valeur à la série. Par contre, c’est un des jeux les plus mal mixé que j’ai pu entendre (sur Vita en tout cas), car même en diminuant le volume des musiques et en montant le son de console et le volume des voix, impossible de vraiment les entendre dans de bonnes conditions.

Durée : +
Terminer l’histoire en collectant tous les Démons vous prendra une trentaine d’heure, vous pourrez pousser une poignée d’heure en plus avec les trophées et le petit défi post game. Mais cette version du jeu contient aussi le scénario supplémentaire qui était un DLC au Japon, celui qui nous renvoi au château du premier avec un niveau de difficulté assez élevé, donc vous avez moyen de bien prolonger l’expérience de jeu si le challenge vous attire.

2018-03-25-205731

Moins de quarante heure, sans faire le gros post-game.


Histoire : +
Le scénario essaye d’être un peu original avec ses histoires de révolution et d’utilisation de radio clandestine, ainsi que l’intégration du personnage principal comme véritable personne. Mais ça manque un peu de piment, on essaye de faire planer quelques mystères tout au long de l’histoire, sans réelle conséquence au final (le premier avait été plus surprenant à ce niveau). Les démons sont des personnages à part entière, mais au il y en a que 4 qui ont vraiment des lignes de dialogues en dehors des rendez-vous. On appréciera quand même le casting global et leurs interactions et les clins d’œil au premier jeu sont appréciables. A noter que le scénario supplémentaire se déroule dans le château du premier jeu et semble avoir son importance (bien que je doute que ça soit lié à la possible future suite).

2018-01-19-234901

Recommandé pour :
Fan de Dungeon Crawler
Fan du premier Demon Gaze

Mon ressenti personnel n’est peut être pas aussi positif que les notes que je lui attribué, mais au final l’expérience de jeu est assez proche du premier Demon Gaze (et en fait de la plupart des autres jeux du même développeur), c'est-à-dire des mécaniques d’apparence simples mais qui peuvent se révéler trompeuse (abus de répétition qui vous mène au game over) et prenante si on y adhère, j’ai vu beaucoup de retour de joueur qui prennent énormément de plaisir sur le jeu en jouant en haute difficulté et en essayant d’optimiser à fon leur équipe. Donc je recommande surtout la série à ceux qui aiment cet aspect technique où il faut un peu creuser le gameplay pour s’en sortir et qui ont la patience pour le faire. Si comme moi vous pensez pouvoir vous en sortir facilement en tentant d’esquiver la difficulté, attendez-vous à un peu de frustration, mais je pense que ça ne m’empêchera pas de replonger pour un troisième épisode, puisque la série était prévue pour être une trilogie.