Un peu en retard par rapport à d'habitude, voici mon premier avis sur les animes de la saison d'automne, on a beau dire ce qu'on veut, mais cette fois c'est clairement les adaptations des 3 grosses licences de jeu mobiles qui dominent la saison, avez-vous choisi votre camp ?

ED32y4jU4AAAvBp

 

Anime licenciée par Crunchyroll :

Watashi, Nouryoku wa Heikinchi de tte Itta yo ne !
(Didn't I Say To Make My Abilities Average In The Next Life?!)

Average

Misato Kurihara était un peu plus douée que les autres filles de son lycée et, en conséquence, elle était toujours seule et ne pouvait pas vivre sa vie comme elle le souhaitait. Après s'être réincarnée dans un autre monde en raison d'un tragique accident, elle veut s'y faire des amis et mener une vie normale. Elle a donc demandé à Dieu une chose : « Donnez-moi des capacités moyennes dans ce monde ! » Pas de chance, les capacités que Dieu lui a données n'étaient pas du tout « moyennes »…

Pour bien commencer, voici un énième Isekai, celui-ci a la particularité d'opter pour un casting entièrement féminin et donc une approche un peu plus tranche de vie/quotidien et comédie par rapport à ce dont on a l'habitude. Le Moe Fantasy a toujours été un genre que j'apprécie beaucoup, j'avais donc repéré cette anime bien avant sa diffusion et pour le moment j'aime beaucoup ce que j'en ai vu. On retrouve le coup classique du personnage principal trop puissant, mais ici l'héroïne veut juste vivre une vie normale et se faire des amies, mais forcément ses aptitudes vont les pousser vers le haut rapidement. Toutefois, à la grande surprise de tout le monde, les derniers épisodes diffusés nous ont montré que le monde n'est pas tout rose contrairement à ce qu'on pourrait croire et donc on peut s'attendre à ce qu'il y ait un développement un peu plus sérieux pour la suite de l'histoire, mais bien sûr tout en gardant beaucoup d'humour, donc pour le moment très bon choix d'anime dans son genre.

 

Mairimashita! Iruma-kun
(Welcome to Demon School! Iruma-kun)

Iruma-kun

Iruma Sullivan, 14 ans, est un jeune humain qui se retrouve un jour pris au piège dans le monde des démons. De plus, celui qui s'est autoproclamé comme son grand-père adoptif est le proviseur de sa nouvelle école ! Pour survivre, Iruma va devoir affronter un étudiant hautain qui le défie en duel, une fille introvertie et bien d'autres démons tous plus effrayants les uns que les autres ! Mais ce garçon au grand cœur va tenter de surmonter ces épreuves, notamment grâce à sa gentillesse qui désarçonne ses ennemis…

Bon le résumé n'est passez bien fait, mais en gros pensez à Rosario Vampire (sans le fanservice de l'anime), dans une école à la Disgaea 3 et ça donne à peu près cette anime. Je ne savais pas trop quoi penser de cette anime avant sa diffusion, si je voulais la regarder ou non, mais les premiers retours étaient plutôt bons et son style ambiance loufoque avec des personnages chelou me faisait vraiment penser à Disgaea, donc j'ai eu envie de voir ce que ça donnait. Et le résultat c'est une série plutôt sympa, totalement dans l'ambiance attendue, loufoque avec beaucoup d'humour tordu, le scénario nous fait croire certaines choses, mais pour le moment difficile d'imaginer une évolution vraiment sérieuse pour la suite.

 

Anime licenciée par Wakanim :

Azur Lane

Azur Lane

Des ennemis puissants et monstrueux appelés Siren surgissent soudain de la mer. Afin d’en venir à bout, une division de l’armée constituée de jeunes femmes est créée. Son nom : Azur Lane. Grâce à l’utilisation de vaisseaux de guerre, elles parviennent un temps à repousser les attaques, mais la guerre est loin d’être finie…

Plus que jamais la licence Azur Lane et sur le devant de la scène entre le premier anniversaire de la version US du jeu mobile et l'arrivée prochaine du jeu PS4/Steam. Cette adaptation en anime est donc l'occasion parfaite de vendre la licence à tous ceux qui ne la connaissent pas encore et pour cela ils ont bien compris ce qu'il fallait faire : mettre des waifu partout, de l'action à quasi tous les épisodes et du fan service. Et ça marche, l'anime réussie totalement son objectif, on nous montre rapidement un peu tous les personnages histoire qu'on fasse notre choix de waifu, à côté de ça nous avons quand même un scénario qui se construit avec des enjeux assez sérieux et des affrontements réguliers pour montrer qu'il y a quand même une histoire derrière tout ça. Donc pour le moment, je suis clairement conquis car j'ai tout ce que j'attendais de la série, l'occasion de faire connaissance avec tous ces personnages que je vois passer depuis longtemps dans ma timeline.

 

Kono Yuusha ga Ore TUEEE Kuse ni Shinchou Sugiru
(Cautious Hero: The Hero Is Overpowered but Overly Cautious)

 

Cautious Hero

La déesse Rista appelle un héros à la rescousse afin de sauver son monde qui ressemble à un jeu en mode super difficile. Ce héros, Seiya Ryûgûin, est surpuissant mais il a un problème : il est dix fois trop prudent ! Il est du genre à acheter trois armures : une à porter, une de rechange, et une de rechange pour celle de rechange. Non seulement il fait collection d’une quantité ridicule d’objets, mais en plus, il passe sa vie dans sa chambre à faire de la muscu jusqu’à atteindre le niveau maximum. Lorsqu’il en sort, c’est pour combattre des slimes à pleine puissance histoire de ne prendre aucun risque.

Autre Isekai de la saison, celui-ci opte pour une approche beaucoup plus comique et déjanté en essayant de tourner en dérision une trame déjà vu un peu à la manière de Konosuba, malgré un univers qui se veut assez sérieux. Je suis assez mitigé sur cette anime, je vois énormément de retour positifs, ce qu je peux comprendre, mais par moment je la trouve juste lourde, ça veut un peu trop en faire dans son délire, à un point que ça devient plus drôle par moment. Toutefois sur les derniers épisodes j'ai trouvé que ça passait mieux, on a un meilleur compromis entre le comique de répétition du scénario et le sérieux de la trame principale, donc à voir si au final ça continuera de se bonifier dans ce sens là.

 

Fate/Grand Order : Zettai Majuu Sensen Babylonia
(Fate/Grand Order: Absolute Demonic Front - Babylonia)

 

FGO babylon

Une septième singularité a été découverte en Mésopotamie en l’an 2655 avant J.C. La terre d’Uruk, gouvernée par le roi sage Gilgamesh de retour d’un voyage en quête d’immortalité, coulait des jours fastes et prospères jusqu’à l’apparition de trois déesses et d’innombrables Bêtes Démoniaques qui l’amenèrent au bord de l’annihilation. Citoyens d’Uruk, soldats et Servants continuent à vivre malgré la menace, se battant pour leur avenir. Les Divinités et les Bêtes Démoniaques lancent leur assaut, auquel l’humanité s’oppose… Nous entrons dans l’ère fatidique où humains et dieux se sont séparés. Après avoir traversé six premières singularités, Fujimaru et Mash s’engagent dans leur toute dernière bataille.

J'ai raccourci le résumé car je pense que vous commencez à connaître le contexte de FGO ici, si ce n'est toujours pas le cas, allez voir immédiatement l'OAV : FGO First Order. Adaptation du 7ème chapitre de l'histoire du jeu mobile, la dernière sinuglarité avant la fin de l'histoire, en tant que vétéran du jeu, j'attendais impatiemment de voir ça animé et pour le moment c'est une véritable réussite. Bien que le studio en charge de l'anime ne soit pas Ufotable, on a droit à une animation soigné de très grande qualité, avec des scènes de combat ultra dynamique et des plans de fou. Au niveau scénario ça colle parfaitement à ce dont je me souviens, voir les interactions entre les personnages en vrai est vraiment génial, je suppose que pour les personnes n'ayant pas joué au jeu, ce début de saison peut paraître un peu mou, mais l'anime étant prévu en 24 épisodes, je peux vous confirmer qu'il y a du lourd à venir.

 

Granblue Fantasy - Saison 2

 

Granblue S2

Le scénario reprend directement là où on l'avait laissé, Gran et cie continue d'explorer le ciel à la recherche des monstres originels et des fragments de la carte céleste pour retrouver son père. Cette saison opte pour un visuel plus classique, contrairement à la première saison qui utilisait un style crayonné faisant honneur aux illustrations originales, selon votre affinité ça peut choqué ou non. Après un épisode de mise en bouche, on se retrouve directement sur un arc important explorant le passé de Katarina, ce qui donne quelque chose d'assez intéressant. Mais, je ne serais pas trop dire pourquoi, je ne me sens pas trop engagé sur cette saison de l'anime, sans doute parce que je lis en parallèle la version manga de l'histoire, qui en est au même point et qui en général semble plus fidèle et approfondie en comparaison. Mais si vous ne suivez que l'anime alors elle sera doute une suite importante à voir.

 

 

Hataage! Kemono Michi
(Kemono Michi: Rise Up)

Kemono Michi

Shibata Genzô, catcheur professionnel et passionné d’animaux, se retrouve transporté dans un autre monde où l’accueille une princesse qui lui demande de la débarrasser des bêtes démoniaques qui rôdent dans son monde. Outré par cette requête, lui qui se refuse à tuer des êtres vivants, retourne la belle à l’aide d’une prise de catch et décide de mener une vie paisible en ouvrant une animalerie de monstres.

Encore un Isekai, là aussi on part sur du comique, sauf que cette fois ça fait vraiment mouche, pour ma part en tout cas. Comment résister au début du premier épisode avec un catcheur qui fait un german souplex à une princesse médiévale, des barres de rire dès le départ. Par la suite, l'ambiance se pose un peu et notre héros va rencontrer diverses personnes qui vont le suivre dans ses projets, même si ceux-ci ne progressent pas tant que ça. On peut effectivement reprocher à l'histoire du personnage principal de stagner et de tourner en rond, mais c'est à ce moment là que nous allons en apprendre plus sur ces alliés et que le scénario va se mettre à bouger en parallèle, ce qui laisse espérer pas mal de choses intéressantes pour la suite. Si vous voulez du Isekai bien fun, c'est une anime que je recommande.

 

 

Et c'est tout pour cette saison, j'ai préféré me contenter d'un minimum de série, il y en a d'autres qui avaient l'air intéressantes, mais je n'avais pas envie de me surcharger et pour le moment je dois dire que je n'ai pas spécialement de bons retours sur celles-ci donc je pense que j'ai bien fait de me limiter.