Date A Live : Rio-Reincarnation

date a live rio ps4

Dev : Compile Heart
Edit : Idea Factory
Support : PS4/Steam
Genre : Visual Novel
Loc : Textes Anglais, Voix Japonaises

Note : Ce jeu est donc une compilation de 3 Visual Novel, Rinne Utopia sorti originalement sur PS3 en 2013, Arusu Install en 2014 sur PS3 et Rio-Reincarnation qui est une nouveauté exclusive à cette compilation. Le premier se déroule entre la saison 1 et 2 de l’anime et le deuxième juste après la saison 2, le troisième est une suite directe au deuxième.

Date A Live_ Rio Reincarnation_20191004224645

Graph : +
Etant des Visual Novel sur PS3 à la base, rien de bien surprenant à signaler niveau graphisme, il s’agit du même genre d’interface de dialogue que sur les autres jeux Compile Heart avec des artworks vivants et des CG lors des scènes importantes.

Date A Live_ Rio Reincarnation_20190801211323

Les CG font bien sûr tout l'intérêt d'un titre du genre.

Gameplay : -
D’habitude je ne note pas le gameplay d’un Visual Novel, car s’il s’agit juste de lire et faire des choix basique, ce n’est pas vraiment du gameplay mais juste de la lecture (certains ne considèrent même pas ça comme du jeu vidéo, mais c’est un autre débat…). Sauf que la nous parlons de « Date A Live », une série qui est construite comme si le personnage principal vivait directement dans un jeu de drague (un Visual Novel), si vous avez vu les diverses animes, vous comprendrez très bien de quoi je veux parler avec les scènes ou Shido est assisté par l’équipe du Fraxinus qui lui envoi des propositions de choix à faire lors de ces rendez-vous et autres analyses de l’état mental des Esprits. Du coup je m’attendais à avoir des jeux avec un minimum de références à genre de choses, des choix multiples et très différents (par lot de 3), la possibilité de pouvoir accéder à une interface me signalant l’état d’esprit des filles (genre celle-ci déprime donc vaut mieux avoir un rendez avec elle plutôt qu’une autre, ou un niveau d’amour déguisé au moins). Mais non, nous avons rien de tout ça, il s’agit d’un VN tout ce qu’il y a plus basique en terme de jeu de drague, c'est-à-dire que l’histoire est coupée par des phases de temps libre ou nous pouvons aller voir la fille de notre choix, s’ensuit alors un événement dans lequel vous aurez un choix à un moment, limité à 2 possibilités se résumant à bien ou pas bien et si vous avez cumulez assez de bons points avec une fille, l’histoire s’orientera sur sa route et sa fin sans aucun effort particulier.

Comme dit, c’est donc la recette la plus basique des jeux de drague comme il en existe des centaines sur chaque console japonaise, c’est assez décevant pour un jeu à licence qui avait justement l’opportunité de proposer mieux que ça. De plus la structure même titre fait que nous devons terminer la route de chaque personnage avant de pouvoir enfin accéder à la route de la True End qui clos véritablement le scénario, autant vous dire que répéter 5/7 fois les mêmes grandes lignes devient ultra soporifique, même si on apprécie les personnages.

Musique : +
L’OST est agréable et rempli bien son rôle, les musiques restent un peu en tête après les avoir entendues, mais ne sont pas non plus très mémorables. Dans Rio-Reincarnation nous avons des remixes des thèmes des deux autres, c’est une touche sympathique au vu du contexte du titre.

Durée : ++
La compilation fait que la durée totale est plus que généreuse :
-RU : Terminer l’histoire une première fois prend environ 6/7 heures, pour un total d’une trentaine d’heure pour tout lire.
-AI : Idem l’histoire prend dans les 7 heures et l’intégralité dans la quarantaine d’heure.
-RR : Ici aussi l’histoire fait environ 7 heures, mais la rejouabilité est bien moindre et il est plus facile de manipuler les sauvegardes pour tout lire, une dizaine d’heure suffisent pour tout lire.
Ce qui nous fait bien 80 heures environs pour voir 100% du jeu et le trophée platine, la structure des titres fait qu’on doit faire toutes les routes avant d’accéder à la True End, du coup même sans vouloir faire 100% la durée de vie est quasi similaire.

Date A Live_ Rio Reincarnation_20191004212119

Histoire :
RU : -/+
Le scénario de Rinne Utopia est assez décevant, car il est ultra prévisible, franchement il suffit de lire le titre et d’y jouer 5 minutes pour comprendre ce qu’il se passe et comment ça va évoluer. Le personnage de Rinne propre à cette épisode n’est pas très intéressante, l’archétype de l’amie d’enfance trop dévouer a beaucoup de mal à passer dans ce contexte. La vraie fin essaye de rehausser un peu le niveau, mais on sent quand même qu’il y a un côté « on n’avait pas le choix ». Cette histoire à quand même des bons points avec le recul par rapports aux deux titres suivants, premièrement il y a des scènes « d’action », même si c’est effectivement toujours pareil d’un personnage à l’autre et que de l’action dans un VN ce n’est pas très ouf. Et deuxièmement, il y a des game over surprise qui vous attendent si vous faites les mauvais choix à certains moments, c’est assez grisant de se dire « je vais répondre ça pour troller le jeu » et de se taper un game over en retour, chose qu’on ne retrouve pas vraiment dans les jeux suivants.

Date A Live_ Rio Reincarnation_20191004220001

Rinne qui s'incruste un peu trop dans le quotidien de Shido.

AI : +
Arusu Install assume à fond son côté répétitif et linéaire en faisant plonger les personnages à l’intérieur d’un jeu de drague (un jeu dans le jeu), même si l’idée n’est pas terrible non plus au départ, rapidement c’est la présence des mystérieuses filles nommées Arusu qui va donner de l’intérêt au scénario. Pour le coup, malgré le côté tout aussi répétitif de devoir faire toutes les fins des filles avant la true end, il y a un effort de mise en situation très différentes sur les événements de rendez-vous, l’intérêt reste faible, mais au moins les CG sont très diversifié sur tout genre de fétichisme. La route de la vraie fin par contre est assez plaisante, on en vient à vraiment à apprécier Maria et Marina et le dénouement est un peu plus intéressant que RU.

Date A Live_ Rio Reincarnation_20190918211229

Difficile de ne pas aimer Arusu Maria.

RR : +
Rio-Reincarnation est une sorte de complément aux deux titres précédents, même s’il introduit le personnage de Rio, il est la suite directe de AI, il est aussi intiment lié à RU, il est donc nécessaire d’avoir joué aux deux autres pour en profiter (même si vous avez la possibilité de lire un résumé des 2 titres avant de vous lancer dessus). Je ne vais pas trop entrer en détail dans son contenu par ne pas spoiler par inadvertance, mais il apporte des choses positives concernant les personnages originaux des jeux et ça fait assez plaisir.

Date A Live_ Rio Reincarnation_20191001211458

Rio est juste ultra kawaii.

Recommandé pour :
Fans de la série
Fans de jeu de drague

Une fois passé la déception de faire ça à un jeu de drague des plus bateau, cette compilation tient quand même ses promesses en termes de contenu avec 3 jeux qui vous occuperont pendant un bon moment. Même si le principe des jeux qui nous force à faire toute les routes pour obtenir la vrai, le rend par moment assez soporifique, le faites est que si vous êtes fan des personnages, vous prendrez plaisir à les voir sous des aspects bien différents de ce qu’on a pu connaître dans les animes. Individuellement les titres aurait été sans doute plus difficile à apprécier mais compilé avec l’épisode inédit Rio-Reincarnation, ça leurs donnent une meilleure consistance et légitimité. Malgré tout, ça reste une série à réserver aux fans de la licence, je me vois mal aller conseiller cette compilation à quelqu’un qui ne connaît pas ou n’est pas plus fan que ça de la licence.

Date A Live_ Rio Reincarnation_20190731215819

Date A Live_ Rio Reincarnation_20190805192152

Date A Live_ Rio Reincarnation_20190909203359

Date A Live_ Rio Reincarnation_20190923204321

(Pour ceux qui seraient inquiets de l'histoire des 2 CG "censurés" sur PS4, je vous recommande d'aller voir sur YouTube lesquels sont concernés, vous serez surpris de voir que ce n'est pas du tout que vous auriez imaginé et que pour le coup on s'en fiche un peu et c'est à se demander ce qu'il se passe dans la tête des gens de chez Sony.)