Atelier Lulua ~The Scion of Arland~

Atelier Lulua PS4

Dev : Gust
Edit : Koei-Tecmo
Support : PS4/Switch/Steam
Loc : Textes anglais, Voix japonaises

Graph : ++
Le jeu est vraiment très beau, on sent que Gust maitrise enfin leur moteur graphique, plus de problème technique comme avait pu avoir sur la précédente trilogie. C’est peut être au niveau de la direction artistique qu’il y a un petit souci, notamment sur la modélisation des personnages, les hommes en particulier on dirait qu’ils ont tous le même visage et le personnage de Totori je ne sais pas ce qu’ils lui ont fait mais son regard est vide et son visage sans expression, on dirait une poupée sans âme, ils ont du manquer un peu de temps à ce niveau du développement. Sinon le jeu utilise de nouveau pas mal d’effet humoristique façon manga comme dans Lydie&Suelle, sauf que c’est un peu mieux fait cette fois, on a souvent droit à l’apparition de la tête d’un personnage dans un coin du décor ou de l’écran, l’effet est cheap mais l’effet comique marche vraiment. Malgré les efforts de mise en scène avec des plans de caméra originaux et d’autres astuces, les animations robotique des personnages sont toujours aussi flagrantes, mais on commence à avoir l’habitude.

Atelier Lulua _The Scion of Arland__20190806112525

Atelier Lulua _The Scion of Arland__20190606214945

Humour typique du jeu.

Gameplay : ++
Nous retrouvons un peu les principes de base de la série d’Arland, où l’alchimie reposait d’avantage sur les ingrédients utilisés, leur qualité et leurs traits afin de faire de bons objets. On a toutefois quelques nouveautés, comme par exemple la possibilité d’ajouté un catalyst une fois le choix des ingrédients terminé, celui aura divers effets, principalement sur les jauges élémentaires et la qualité, ce qui deviendra assez indispensable lorsqu’on veut fabriquer des objets avec des effets optimisés.

Atelier Lulua _The Scion of Arland__20190806111924

L’autre nouvelle notion importante dans l’alchimie ce sont les « awakened effects », en gros les ingrédients n°3 et 4 d’une recette ajouterons des effets supplémentaires à votre objet, en général ce sont simplement des effets élémentaires si jamais l‘objet doit servir d’ingrédient pour un autre, mais il peut aussi y avoir des choses intéressants comme un bonus de quantité, d’utilisation, ou d’attribut qui n’est pas présent de base. Pas grand-chose de plus à dire sur le système d’alchimie, en gros vous retrouverez facilement vos marques du début de la série.

Atelier Lulua _The Scion of Arland__20190806111859

Ici l'awakened effect vient de l'huile qui ajoutera +1 à l'attribut feu.

Tout le jeu repose autour d’un élément central : Alchemyriddle ou Riddle pour faire court, il s’agit d’un livre mystérieux qu’obtient Lulua au début de l’histoire, celui-ci fera régulièrement apparaître des énigmes à résoudre dans ses pages, ce qui permet de débloqué des nouvelles recettes, mais aussi des compétences et des nouveaux donjons. Les énigmes sont principalement la découverte de nouveaux ingrédients, la création de nouveaux objets (parfois avec une qualité minimum élevé) et des combats (monstres rares, compétences à utiliser etc.). C’est un élément de gameplay assez intéressant, c’est sympa de fouiller pour essayer de comprendre les énigmes et ça donne des objectifs assez différents, même si au bout d’un moment on comprend assez bien la logique du truc, ce qui nous permet de pas mal anticipé, plus on déchiffre de page, plus ça nous facilité la vie.

Atelier Lulua _The Scion of Arland__20190626222025

Au niveau des combats, on revient à un système assez basique, plus de jauge de soutien les alliés interviennent seulement lors de conditions bien précises (skills offensif, soins, objets etc.). Mais on a quand même quelques originalités qui s’obtiennent en cours de jeu, les « Primal Arts » sont des effets bonus octroyer aux personnages en fonction de l’équipe active (les alchimistes amélioreront les effets des objets par exemple).

Atelier Lulua _The Scion of Arland__20190806112805

Assist classique après un skill.

Atelier Lulua _The Scion of Arland__20190806112050

Les Primal Arts actifs en combat sont affichés en permanence.

Les interruptions, sont une compétence propre aux alchimistes, elles ont un emplacement supplémentaire dans l’équipement sur lequel on peut leur mettre un objet, elles pourront ensuite utiliser cet objet à tout moment en combat une fois la jauge d’interruption pleine, ça demande un léger coup de main pour comprendre le timing pour les utiliser (si une action est en cours, ça sera le tour suivant, si rien ne se passe c’est immédiat). La bonne nouvelle c’est que malgré qu’il y ait un nombre d’utilisation limitée par combat comme tous les objets, cette utilisation sera renouvelée à chaque combat et il y aura aucun coût sur le fait d’utiliser l’objet, donc il ne faut clairement pas se priver d’utiliser les interruptions des que possible.

Atelier Lulua _The Scion of Arland__20190806112611

Emplacement pour les objets d'alchimistes.

Atelier Lulua _The Scion of Arland__20190806112100

Utilisation d'une interruption.

Les attaques ultimes sont toujours présentes et s’apprennent à partir du lvl50, donc encore une fois assez tard dans le jeu, pour les activer il faut remplir une jauge à 100% ou 200% pour certains personnages, en dehors des bourrins ça reste une option assez anecdotique.

Atelier Lulua _The Scion of Arland__20190729214205

Dernier élément de gameplay un peu original, chaque personnage à un emplacement pour un accessoire particulier,  celui-ci aura comme fonction de donner des effets supplémentaires à votre équipement, principalement des caractéristiques élémentaires (résistances et dégâts), étant une source de traits supplémentaires pour votre équipement, il serait dommage de s’en priver.

Atelier Lulua _The Scion of Arland__20190806112559

Accessoire élémentaire.

En termes de difficulté, je pense que le jeu est faisable en mode Hard dès le départ, j’étais d’ailleurs parti dessus comme ça, mais vu que je n’étais pas très concentré au début, je suis rapidement revenu sur le mode normal pour ne pas me prendre la tête, mais j’ai bien senti une fois bien avancé dans l’histoire que je gagnais tout trop facilement par rapport aux possibilités du jeu, donc je pense si vous êtes un habitué vous pouvez y aller en Hard.

Musique : ++
Quatrième épisode de la série Arland oblige, on retrouve pas mal de remix des titres de l’époque, ce qui est forcément sympa. Mais on a aussi largement la dose de nouvelle piste et l’ambiance Arland est totalement respectée, la qualité est donc présente. Je ferais juste une petite remarque, pourquoi attendre le post game pour remplacer le thème de la carte du monde par sa version chanté qui est excellente ? J’aurais tellement voulu pouvoir en profiter plus tôt…

Durée : ++
Le jeu est plutôt long par rapport aux standards de la série, pour terminer l’histoire en complétant un maximum de page de Riddle, comptez environ une soixantaine d’heure, voir 70 si vous essayer de tout faire. Compléter le jeu à 100% pour les trophées est assez rapide une fois ce point atteint il m’aura fallu 78h, toutefois je n’ai pas cherché à combattre le boss optionnel post-game, ni regardé ce que proposait les DLC.

Atelier Lulua _The Scion of Arland__20190729221127

Histoire : +
Nous jouons donc Lulua la fille de Rorona, la première alchimiste de la trilogie Arland, si en soit il n’est pas nécessaire d’avoir joué à la trilogie pour profiter de la trame principale de celui-là, les nombreuses références et clins d’œil aux événements d’avant rendent vraiment l’aventure beaucoup plus sympa, surtout quand on revisite des lieux iconiques. Concernant la trame principale, je ne rentrerais pas vraiment en détail dedans, mais il s’agit d’avantage d’une histoire d’amitié qui évolue et qu’il faut protéger plutôt qu’une recherche de ses origines, la situation de Lulua n’est certes pas révélé avant assez tard, mais n’est pas en soit un mystère et totalement déductible dès le début du jeu. Même si j’ai apprécié le scénario et ses inspirations un peu étranges par moment, je trouve qu’il lui manque un petit quelque chose pour le rendre vraiment cohérent, j’ai du mal à voir à quel moment les choses ont pu évoluer dans ce sens pour nous amener à la phase finale de l’histoire. Sinon bien sûr, ça a été un grand plaisir de retrouver les lieux et les visages connus d’Arland, surtout les personnages dont on avait plus vraiment de nouvelle depuis le premier jeu.

Atelier Lulua _The Scion of Arland__20190610224952

Recommandé pour :
Fan d’Atelier/Gust

L’annonce d’Atelier Lulua a été une surprise sortie un peu de nulle part, on ne s’attendait pas à avoir un quatrième épisode d’Arland alors qu’on a toujours résonné en trilogie. On était un peu en droit de s’inquiéter de ce qu’il allait proposer, allait-il être l’épisode de trop ? Au final, non, c’est un très bon titre, autant en tant qu’hommage à la trilogie de base que comme jeu stand-alone, on peut même dire qu’il entre très bien dans l’univers des jeux Gust en général, puisque certains éléments de l’histoire m’ont beaucoup rappelé la série Ar tonelico entre autre.  En soit il est à lui seul un très argument pour se pencher sur la trilogie Arland version DX récemment ressorti sur les supports actuels et aussi l’occasion de rappeler quel est le meilleur arc des épisodes modernes de la licence (avis purement personnel).

 

Quelques screen en rab :

Atelier Lulua _The Scion of Arland__20190603210253

Atelier Lulua _The Scion of Arland__20190603215535

Atelier Lulua _The Scion of Arland__20190603222737

Atelier Lulua _The Scion of Arland__20190607225444

Atelier Lulua _The Scion of Arland__20190607230323

Atelier Lulua _The Scion of Arland__20190613213003

Atelier Lulua _The Scion of Arland__20190703205246

Atelier Lulua _The Scion of Arland__20190717203956

Atelier Lulua _The Scion of Arland__20190619223148

Atelier Lulua _The Scion of Arland__20190725220746