Genkai Tokki Seven Pirates

Seven Pirates Vita

Développeur : Compile Heart / Felistella
Éditeur : Idea Factory
Console : PS Vita
Genre : RPG (tour par tour)
Date de sortie : 4 Août 2016 (Japon)

Note : Quatrième titre de la série des Genkai Tokki après Monster Monpiece Moero Chronicle/Crystal. Celui-ci est totalement différent des précédents, inutile de les connaître pour pouvoir y jouer.

Graphisme : +
Pour une exclusivité Vita, difficile de vraiment critiquer la qualité des graphismes, on reconnaît tout de suite le moteur graphique des Neptunia Re;Birth, d’ailleurs certains donjons réemploient clairement des textures issue de ces jeux (le canyon). Un soin particulier a été apporté aux modèles des personnages vu que c’est le cœur du gameplay. Après c’est plus une histoire de direction artistique et donc de gout qui fera qu’on aime ou pas les choix visuels qui ont été fait, personnellement j’aime bien le chara design choisi, mais je peux comprendre que ça ne soit pas le cas de tout le monde. Le bestiaire est issu des jeux précédents Moero Chronicle/Crystal, ça fait un peu bizarre de les voir maintenant en 3D.

2019-04-06-221250

2019-06-23-144947

Gameplay : +
Le gameplay des combats est ultra basique, c’est du tour par tour classique par agilité, le déroulement est affiché en bas de l’écran et les actions se font via un mena en forme de croix. Lorsque c’est votre tour et que le menu s’affiche, si vous validez directement c’est une attaque normale qui est effectuée, pour faire autre vous devez utiliser la flèche directionnelle pour ouvrir les autres menus, haut pour les objets, droite pour les compétences, bas pour se défendre et passer le tour et gauche pour fuir.

2019-06-23-134814

La caméra qui tourne autour du personnage pendant qu'elle nous fixe du regard c'est assez sympa.

Les compétences utilisent des MP, ceux-ci augmente à chaque que vous infligez ou prenez des dégâts, chaque personnage possède des compétences d’un élément qui lui propre, il vaut mieux donc diversifier son équipe pour avoir tous les éléments à portée de main, bien que le système de faiblesse élémentaire est bien moins utile que par rapport aux précédents titres de la série. De base la jauge de MP démarre à 50, si vous la laissez se remplir jusqu’à 200, votre personnage entre en mode « Excitation », il devient alors plus fort et immunisé contre les altérations d’état et vous pourrez surtout utiliser son attaque ultime à 200 MP, causant de très gros dégâts, ce mode continue ensuite pendant plusieurs tours et quand il se termine les MP du personnage tombent à zéro et il a un gros délai avant son prochain tour.

2019-04-20-223429

Ce qui nous amène tout de suite à la question de la difficulté du titre : elle est inexistante (bien que je n’ai pas testé le mode hard), en gros la plupart des combats, il suffit de spammer l’attaque de base et d’éventuellement se soigner si nécessaire, mais rien de plus. Ce qui est d’ailleurs rapidement confirmé lorsque vous apprenez une compétence spéciale après quelques heures de jeu, le Otton Canon, qui est une attaque réalisé par la mascotte de la série, pour la laisser il faut remplir sa jauge d’excitation à 100%, pour cela chacun de vos personnages a une compétence gratuite qui lance un mini jeu de pelotage (dans la lignée de la série ou il faut tenir la Vita verticalement) et selon vos performances (entre 40 et 60% en général) la jauge augmentera, une fois remplie, l’attaque part et les ennemis communs sont one shot (pas les boss), du coup n’importe quel combat aléatoire, si vous avez 2 ou 3 personnages alliés d'affiler, vous pouvez remplir la jauge d’une traite et le terminer instantanément (à croire qu’ils ont pas pensé qu’on allait abuser de cette fonction).

2019-06-23-145050

Grosse fatigue du bras à prévoir.

2019-06-23-145147

Et boom one shot tout le monde.

Les combats ne sont donc pas l’intérêt principal du jeu, la preuve vous pouvez les mettre en mode auto, idéale pour farmer une quête. Non le point principal du jeu, c’est la partie ecchi, qui déguise en fait le système d’évolution du titre, vous ne gagnez pas de niveau avec l’expérience cumulée en combat, vous gagnez le droit de participer à un mini-jeu de massage qui va permettre de faire évoluer les statistiques du personnage. Et dans ce titre, le fétichisme concerné est la poitrine des personnages, qui va d’ailleurs gagner en taille au fil des massages (on veut vous faire croire que vous pouvez influer sur son aspect, mais ce n’est pas le cas hein). Cela se présente de la manière suivante, vous avez un compteur de 10 actions et selon le type de mouvement effectué, une statistique sera affectée (HP, Atk, Def, Agi) et selon le sens en plus ou en moins, je vais donc vous partager mes notes :
(pour augmenter dans le sens horaire du diagramme)
1 : Pincer vers l’intérieur
2 : Tourner vers l’extérieur
3 : Appuyer
4 : Rebondir vers le haut
5 : Écarter vers l’extérieur
6 : Tirer vers le haut

2019-04-06-220518

2019-04-06-220535

2019-04-06-220618

2019-06-23-144917

Bonnet P, toutes les statistiques à fond.

Un autre mini-jeu dans le genre est aussi présent, parfois après un combat vous gagnerez un œuf, celui-ci contient une récompense mais pour l’obtenir il faut le faire éclore en le faisant frotter entre les seins des personnages, pour cela il faut simplement tenir les deux seins et les faire tourner dans un sens jusqu’à que l’œuf craque, mais souvent ça sera un échec…

2019-04-20-190918

On obitent un oeuf...

2019-06-23-144904

...on le place au chaud...

2019-04-12-212959

... et oups raté...

Pour avancer dans l’histoire vous aurez un système plus ou moins de quête affiché dans votre menu principal, bien que tout soit assez confus quand on ne peut pas lire le japonais, le jeu est assez sympa en indiquant facilement où trouver chaque objet, en vous indiquant le donjon et le monstre concerné (s’il y a pas de monstre indique c’est que c’est un des objets qu’on ramasse parterre), du coup c’est assez facile de s’en sortir sans trop se prendre la tête, éventuellement il aura des monstres qui lâche un objet que sous certaine condition (élément, coup critique etc.), mais vu que c’est un slot bien précis de l’encyclopédie, on comprends vite et suffit de tester divers solutions, rien d’insurmontable. Dans le même esprit il y aussi un système de craft d’objet, qui vous servira principalement à obtenir de nouveaux sous-vêtements pour les personnages, ce qui correspondant à leurs armures (pantsu=statistique, oppai=effet positif).

Musique : +
Les musiques sont assez agréables, elles gardent l’ambiance propre à la série tout en illustrant très bien le côté « pirates des caraïbes » du titre.

Durée : --
Vous voulez un jour cours et vitre torché ? Je pense que c’est un bon candidat, comptez environ une vingtaine d’heure pour terminer l’histoire, voir moins si vous allez vraiment en ligne droite. Mais de toute façon, si vous comptez faire le 100%, vous n’atteindrez même pas la trentaine d’heure (28h pour moi).

2019-06-20-204047

Histoire : -/+
Étant un jeu ecchi avant tout, le scénario est là juste pour donner une direction artistique au titre, ne vous attendez pas à des rebondissements et de la profondeur en dehors des décolletés des personnages. Concrètement, vous jouez Parute, une humaine pirate qui s’échoue sur un archipel où vivent des filles-monstres, elle va rencontrer la mascotte de la licence Otton (l’espèce de phoque rose là), qui va lui parler de la légende des trésors des îles, ils vont alors ensemble les parcourir en recrutant quelques filles au passage après les avoir combattu et puis voilà, il y aura aussi des rivaux à combattre régulièrement. La barrière m’empêche d’entrer dans les détails, mais clairement il n’y a pas grand chose de plus à dire, mais vu le genre du jeu, on ne va pas non plus le lui reprocher.

2019-05-21-190829

Au fait, à chaque fois que vous avez un personnage à l'écran (dialogue, menu, terrain etc.) vous pouvez toucher et faire bouger sa poitrine.

Recommandé pour :
Fan de jeu Ecchi

Au final, ce Genkai Tokki Seven Pirate, tient sa promesse d’être un jeu ecchi à base de pelotage d’oppai, mais il faut avouer qu’en dehors de ça, il est assez décevant, pourtant pas dénuer non plus de bonnes idées avec sa carte du monde et les phases d’exploration, mais totalement creux sur tout le reste. Donc il s’adresse principalement aux fans de jeu de genre qui veulent s’amuser pendant quelques heures, globalement son ambiance et son fun suffisent à en faire un petit jeu marrant à court terme. Je tenais à y jouer rapidement, car ça faisait un moment que j’avais importé cette version Vita et que de plus en plus de jeu Compile Heart du genre qui n’avaient pas été localisés finissent quand même par arriver chez nous maintenant (portage Steam/Switch etc.), j’aurais été dégoûté qu’il soit localisé avant d’y avoir joué.

 

Spam de screen divers :

2019-04-06-215552

2019-04-06-222924

2019-04-12-212640

2019-04-12-212728

2019-04-12-212743

2019-04-12-213015

2019-04-20-220302

2019-04-20-233828

2019-04-26-225544

2019-04-26-230950