The Legend of Heroes : Trails in the Sky the 3rd

Trails in the Sky the 3rd

Dev : Falcom 
Edit : Xseed Games 
Support : Steam 
Loc : Textes anglais, Voix anglaises (voix japonaises patchables)

Note : Comme les chapitres précédents ce jeu est aussi disponible sur PSP au Japon, mais la localisation étant assez récente (2016), Xseed ont choisi de sortir uniquement la version Steam. Au Japon il existe une version améliorée sur Vita nommée Evolution.

Graph : +/++
L’avantage de la version PC, c’est que malgré l’aspect toujours aussi retro du jeu, avec la qualité poussée au maximum et la vitesse d’animation super fluide on ne se sent pas roulé et le jeu rend vraiment bien. Il accuse un peu son âge quand même sur l’interface du menu principal ou les cinématiques, on voit bien qu’il n’a pas été fait pour être affiché en 1080p, mais en jeu aucun soucis.

Gameplay : +
En terme de gameplay pure et dur au niveau des combats, le jeu ne propose rien de nouveau par rapport à Sky Second Chapter. Mais il repousse dans ses limites un système qui était déjà abouti grâce à ses 16 personnages jouables, des améliorations pour leurs compétences et des quartzs allant jusqu’au niveau 5.

20190224144703_1

Le jeu à l'intelligence de nous faire commencer lvl90 par soucis de cohérence.

La difficulté du titre permet de bien profiter de cet aspect du gameplay, en effet, même en mode normal, les boss de fin chapitre se révéleront assez costaud. Pour les combats classiques, on reste sur l’habitude de la série, tant qu’on fait des attaques surprises ça reste simple et tranquille.

Le déroulement du jeu est un peu différent de d’habitude à cause du scénario, vous allez devoir explorer un donjon de 7 étages et régulièrement un nouveau personnage se joindra à votre équipe, ce qui au passage vous débloquera la suite du parcours et ainsi de suite jusqu’à terminer l’étage puis passer au suivant.

Mais il y a aussi beaucoup d’histoires secondaires à voir, sous la forme de porte que vous croiserez dans le donjon principal, chaque porte possède une condition à compléter avoir de pouvoir être ouverte, au début c’est principalement venir avec tel ou tel personnage dans l’équipe, mais plus tard il y aura des conditions plus techniques. Trois types de porte existe, Lune, Étoile et Soleil, ce qui défini le contenu qu’il y aura derrière : Lune ce sont des histoires longues sur les personnages, attendez-vous à un événement de plus d’une heure dans lequel vous pourrez contrôler un personnage, interagir avec PNJ, faire des combats etc.

20190317180729_1

Exemple, la jeunesse de Schera à la guilde.

Étoile, ce sont d’autres histoires secondaires plus courte, parfois juste un rapport, il est aussi possible d’y avoir un combat.

20190324181530_1

 

Juste pour le meme.

Et Soleil ce sont des mini-jeux, certain en lien avec l’histoire, d’autres non comme l’arène, le premier vous surprendra, je m’attendais pas à voir ça dans un Trails.

20190310163112_1

Le menu de l'arène est tellement épique.

Bien qu’optionnel, il est important de voir ce que contiennent ces portes car elles seront votre principale source de Mira et vous débloquerez parfois de nouvelles compétences ou S-Craft pour vous personnage en les terminant (sans oublier tout le lore qu’elles contiennent).

Musique : ++
Toujours d’une grande qualité, on a bien sûr pas mal de reprise des jeux précédents, mais aussi beaucoup de nouveau thème, sur la fin du jeu on se croirait limite dans Ys tellement les thèmes sont pêchues.

Durée : ++
La durée de vie dépend vraiment de l’expérience rechercher par le joueur, l’histoire doit être faisable en une quarantaine d’heure en ligne droite, mais rien qu’en terminant toutes les portes, vous atteindrez la soixantaine d’heure, sans parler des mini jeux avec plusieurs niveaux de difficulté. Après vous avez toujours la possibilité de faire un NG+ si vous voulez tenter le mode nightmare et viser les derniers succès Steam qu’ils vous manqueraient.

Histoire : +
Du lore, du lore et encore du lore, à un point qu’on finit par s’en lasser dès que ce sont des passages moins important. L’histoire se déroule donc après les événements de Sky SC, on suit le prêtre Kevin, accompagné par un nouveau personnage Ries, une Sœur de l’église qui le connaît bien, ensemble ils vont se retrouver piéger à l’intérieur d’un artefact qui est une sorte de dimension parallèle contenant 7 étages, en chemin ils vont se retrouver accompagné par tous les personnages des deux jeux précédents. Le scénario principal va surtout être l’occasion d’en apprendre plus sur Kevin et son passé dont on ne savait presque rien jusqu’à maintient, mais on va aussi droit à de nombreux flashback concernant plus ou moins les autres personnages, venant ainsi étoffer encore plus le lore de la série et c’est là que nous allons avoir droit à des scènes plus ou moins utile, le jeu nous lâche quand même quelques informations importantes, mais la série reviendra sans doute dessus plus tard.

20190407144746_1

Recommandé pour :
Fans de la série

Au final, même si le jeu ne parait pas vital pour la série, on a quand même cette impression de grand festival pour terminer un arc en beauté (un peu à la manière du donjon de l’épilogue de CSII), l’occasion de faire nos adieux à Liberl et tous ces personnages avant de passer à la suite de la série et pour le coup c’est aspect là est plutôt réussi et touchant. Donc clairement c’est un jeu réservé pour les fans de la série qui veulent vraiment au top niveau lore, clairement j’ai joué au jeu après avoir fini Zero no Kiseki et je n’ai pas eu le sentiment d’avoir raté quelque chose par rapport à ce que j’y ai vu, mais vu ce qui nous attends sur Cold Steel III et IV, vaut mieux être bien préparé.

20190418231006_1