Tokyo Tattoo Girls

DSC_0921

Dev : Sushi Typhoon Games
Edit : NISA
Support : PS Vita/Steam
Loc : Textes anglais, Voix japonaises

Note : La version Vita est bien sortie en physique en dehors du collector, contrairement à ce qui était annoncé au départ, elle est juste disponible en quantité limitée sur certaine boutique en ligne comme Micromania ou Amazon.

Graph : -/+
Comme vous vous en doutez, le jeu est principalement constitué d’illustration en 2D, en soit ce n’est pas un problème, mais il utilise aussi souvent des images des personnages en Chibi/SD, mais elles sont en trop basse résolution et pixelisent beaucoup sur Vita, alors je n’imagine même pas sur PC. Après c’est au niveau du chara design que les choses sont un peu moyennes, autant je n’ai aucun souci avec les 6 héroïnes qui sont très bien dessinées (je dirais même que ça été ma principale motivation à prendre le jeu), mais autant les personnages secondaires qui servent de boss n’ont clairement pas été aussi bien pensées ni peaufinées d’un point de vue artistique, ça fait un peu artiste débutant.

Gameplay : -
La grande question que tout le monde s’est posé à propos de ceux, quel est son véritable type de gameplay ? Il s’agit en fait d’un jeu de gestion/stratégie, vous surveillez vos ressources et prenez des décisions pour influencer le déroulement des événements en cours.

En pratique, votre but est de conquérir les 23 quartiers de la ville de Tokyo, après avoir choisi l’héroïne que vous allez suivre, puis le mode de difficulté, vous arrivez sur la carte de la ville et vous choisissez par quel quartier vous allez commencer et à partir de là tout le reste de l’invasion va se dérouler automatiquement.

2018-05-04-201420

Le jeu se déroule de la manière suivante ensuite, un calendrier vous indique la date, par un certain intervalle de temps (10/20 secondes ?) un jour va passer et chaque jour vous allez recruter des « punk » et « clan’s woman » du ou des quartiers que vous êtes en train d’envahir, vous allez aussi gagner la ressources nommé PM, qui est la monnaie en gros. Votre but est donc de recruter l’intégralité des personnes présentes dans un quartier pour faire apparaitre le boss et conquérir la zone.

2018-05-04-201551

On peut suivre à tout moment où en est chaque quartier.

Les PM que vous accumulez chaque jour ont 2 fonctions, la première, qui donne tout son sens au titre du jeu est d’améliorer les tatouages de votre héroïne, hormis l’aspect légèrement fan service, les tatouages renforcent principalement votre aptitude à recruter plus rapidement les habitants des quartiers en fonction de leur alignement (riche/pauvre/artisan/commerçant etc.). Augmenter votre nombre de tatouage vous débloquera aussi de nouvelles compétences, ce qui nous amène à la deuxième fonction des PM, c’est de payer le coût d’une compétence à utiliser sur un quartier ou en général. L’effet des compétences est assez varié, ça peut être de recruter plus de personne d’un coup, d’envahir un quartier encore neutre, gagner plus de PM, diminuer le niveau d’alerte d’un quartier etc.

2018-05-04-201512

On améliore des tatouages prédéfinis, on ne choisi pas leur emplacement ni leur forme.

2018-05-04-201605

Le menu des compétences.

Le but du jeu est donc de bien choisir comment dépenser ses PM entre tatouage et compétence pour que votre invasion se déroule dans les meilleures conditions possibles.

Au fil des jours, certaines choses peuvent se dérouler, comme par exemple des mallettes de PM qui apparaissent sur la carte et qu’il faut récupérer rapidement ou alors icône de salon de pari pour lancer un mini-jeu de dé pour essayer de gagner plus de PM (le fameux jeu de dé jap où on gagne jamais, scène culte de Samurai Champloo).

2018-05-04-201703

En gros si vous arrivez à gagner, vous perdrez au quitte ou double.

2018-05-04-201722

Mais la principale chose à surveiller est le niveau d’alerte des quartiers envahis, lorsque la zone devient rouge, c’est que le niveau d’alerte est élevé, ce qui signifie qu’une guerre des gangs risque d’éclater, ça devient le cas lorsque d’un gyrophare rouge apparaît sur la zone, mieux vaut ne pas l’ignorer et interagir rapidement avec, sinon vous perdrez une grosse quantité d’honneur, si vous le touchez rapidement, soit vous perdez qu’une petite quantité d’honneur et l’alerte diminue, soit une « Turf War » apparaît avec une mini animation et si vous avez l’avantage vous gagnerez des PM.

2018-05-01-154411

GROSSE FIGTH !

La jauge d’honneur et votre deuxième ressources à surveiller, si elle tombe à zéro c’est game over, vous avez pas mal de marge, mais se prendre beaucoup de gyrophare la fait baisser assez rapidement quand même, c’est pour cela qu’il faut bien réfléchir à vos actions, car les compétences vous aideront beaucoup à diminuer les niveaux d’alerte ou à remonter votre jauge d’honneur.

2018-05-04-202027

Ne pas se faire submerger par les états d'alertes des quartiers est un bon challenge dans les difficultés hautes quand même.

Bien qu’on parle de combat contre les boss des quartiers, il ne s’agit pas de phase de gameplay à proprement parler, c’est simplement un évènement en dialogue, dans lequel on va vous demander un choix à trois réponses, en fonction de votre réponse votre obtiendrez une meilleure récompense et un CG à la fin du dialogue, mais le combat n’est pas interactif et est une simple animation générique en SD (donc vous gagnez toujours en fait).

2018-04-01-180754

2018-04-15-140715

VIOLENCE !

Du coup on a quand même l’impression de jouer à un jeu où il manque un bout de gameplay, il n’y a rien à reprocher au côté gestion/stratégie du jeu, mais on aurait plutôt vu ça comme un gameplay secondaire d’un jeu ou l’intérêt principale aurait été les combats contre les boss (RPG, Beat’em all, combat, 2D ou 3D peu importe), mais là on rien et c’est un peu frustrant, surtout que les choix dans les dialogues ne change pas réellement le déroulement des choses.

Musique : +
Les musiques ne sont pas désagréables, je ne vais pas reprocher ça au jeu, elles sont d’inspiration traditionnelle japonaise, les thèmes sérieux comme les duels sont assez entraînants, c’est largement suffisant.

Durée : +
Il y a 6 personnages jouables, terminé un mode histoire prend environ 5 heures la première fois (1 ou 2 heures en rushant ensuite), ce qui fait que vous pourrez facilement passer une vingtaine d’heure juste pour voir la fin de chaque personnage, ce qui reste plutôt bien. Ensuite, il y a 4 modes de difficulté et les trophées vous demandent de finir 8 fois l’histoire de chaque fille, donc si vous êtes passionnés il y a moyen de bien profiter du jeu. A propos des trophées, à l’heure ou j’écris ce test, sachez que l’un d’entre eux est glitché et qu’il est donc impossible d’obtenir le trophée platine (déjà qu’il a fallu attendre 5 mois pour que la liste des trophées soit synchronisable…).

Histoire : -/+
Le scénario est à peu près original : il y a eu une catastrophe au japon et Tokyo s’est retrouvé confiné, à l’intérieur de la ville des jeunes filles avec des tatouages ont éveillées des pouvoirs, vous êtes un artiste tatoueur et allez en croisé une et l’aider à quitter la ville en renforçant ses tatouages pour combattre les cheffes des 23 quartiers de la ville en menant une sorte de rébellion. Après au niveau lore et approfondissement, ça ne va pas bien loin, ne vous attendez pas à de grosses révélations/explications, on sera plus intéressé par la relation et l’histoire de l’héroïne que nous avons choisi, même si concrètement ça se résume en 4 événements et les fins ne sont pas vraiment satisfaisantes.

2018-04-08-140404

Recommandé pour :
Collectionneur de jeu Vita

Pour moi Tokyo Tattoo Girls n’est pas un mauvais jeu, mais n’a clairement pas l’ambition d’un titre physique, il marcherait plutôt bien comme un jeu mobile pour faire de courte session, car il arrive quand même à être assez entraînant dans ce qu’il fait. Du coup, difficile de vraiment le conseiller à quelqu’un, encore moins la version Steam, à part un collectionneur de jeu Vita physique, qui serait curieux de le tester, je ne vois pas vraiment qui serait satisfait par ce jeu.