Cyberdimension Neptunia : 4 Godessess Online

Cybernep PS4

Dev : Tamsoft/Compile Heart  
Edit : Idea Factory
Support : PS4/Steam
Loc : Textes anglais, Voix anglaises ou japonaises

 

Graph : + 
Ah, ils nous ont vendu du rêve avec leur Unreal Engine 4, maintenant il faudrait peut être en faire quelque chose. En soit, le jeu rend plutôt bien oui, les personnages sont beaux et bien animé, les rares scènes tout en 3D sont vraiment cool. Les décors sont originaux et propres, ils gardent un peu l’impression d’être en plastique, mais pour le coup, vu que tout se déroule à l’intérieur d’un jeu vidéo en ligne, ça passe, ça ne choque pas trop. Au niveau du bestiaire, ils ne se sont pas trop foulés car on retrouve les monstres de Nep VII, ainsi que les gros boss robotiques de MegaTag (je sais que c’est l’esprit Nep, mais je trouve ça tellement débile des gros robots dans des donjons médiéval-fantastique, déjà dans MegaTag aussi). Et pour les dialogues façon VN, vu que c’est titre développé par une autre boite, nous n’avons pas le droit aux artworks qui respirent, c’est un peu déroutant quand on a l’habitude.

Cyberdimension Neptunia_ 4 Goddesses Online_20180331210507

Gameplay : -/+
Le jeu est jouable, mais j’ai du mal à comprendre comment Tamsoft, qui est plus ou moins spécialisé dans le genre Action/Beat’em All, arrive encore à faire des erreurs de débutant dans la construction de leur gameplay…

Voyons ça sur le papier d’abords, nous sommes face à un action-RPG dans la veine de Nep U et MegaTag, sauf que cette fois il s’agit d’avantage d’explorer une grande zone et de combattre un boss à la fin, plutôt que de petites arènes.

Premier souci, la configuration des touches, la base est bonne avec croix pour sauter, carré pour taper, triangle pour les objets, mais au niveau des gâchettes, on sort de toute logique que vous aviez pu voir dans d’autres jeux, j’ai par exemple du reconfigurer pour avoir L2 lock, R2 défense et R1 esquive, mais le plus gros souci est la touche L1, qui sert à utiliser les skills et qui est la seule touche non configurable pour une raison totalement inconnue, alors que tous les autres jeux on a L1 pour la défense et les skills sur R1 ( DW, Ys, Toukiden etc…). Ce n’est pas très grave en soit, mais terriblement frustrant de ne pas pouvoir changer LA touche qui ne va pas. Il y a une attaque ultime aussi, avec la touche L3, mais on l’apprends beaucoup trop tard.

Cyberdimension Neptunia_ 4 Goddesses Online_20180331233351

Les personnages à distance sont assez sympa à jouer au début du jeu.

Parlons d’ailleurs du système de lock, ils ont décidément beaucoup de mal avec ça, déjà ça ciblera l’ennemi qui est face à la caméra, donc oui le dogoo qui est au fond de la pièce, mais pas celui à votre droit en train de vous tirer une mandale, ça encore c’est un souci qu’on retrouve dans de nombreux jeux (certain ont l’intelligence de mettre une option face ou plus proche, mais on ne va pas trop leur en demander). Le vrai problème du lock, c’est qu’une fois que vous avez vaincu l’ennemi ciblé, il ne passe pas au suivant du coup, votre personnage va continuer ses enchaînements dans le vide alors que vous êtes entourer d’autres ennemis, en effet, les coups ayant tellement peu de porter, qu’en général vous aurez beaucoup de mal à toucher un ennemi si vous ne l’avez pas ciblé d’abords.

De manière générale, le jeu manque pas mal de réactivité (input lag ?), vous aurez beau maintenir la touche de skill, ils n’auront pas forcément envie de sortir. Vaut mieux largement anticiper vos défenses en spammant la touche pour être sûr de l’avoir au bon moment, oubliez les esquives car entre le manque de réaction et la distance ridicule de certain personnage, vaut mieux se défendre. Par contre les objets se consomment sans problème à peine vous effleurer triangle, dommage que c’était pour faire un skill en fait. Les déplacements sont super rapide par contre, à tel point qu’il est parfois difficile de s’arrêter devant un coffre pour l’ouvrir, sans parler des sauts lunaires qui rendent l’accès à certains coffres via des plateformes un vrai casse-tête, on aurait largement préféré un double saut d’ailleurs (l’astuce est de sauter à l’arrêt et de se déplacer ensuite, qualité PS1 ça).

En dehors des combats, comme dit, vous avez des skills, qui se gagnent avec les niveaux, vous pouvez les personnaliser sur les touches croix/carré/rond/triangle et ils ont eu la bonne idée d’ajouter la possibilité d’avoir une deuxième palette, pour le coup c’est bien joué.

Cyberdimension Neptunia_ 4 Goddesses Online_20180418222548

Les objets s’équipe sur vous dans 5 emplacements, vous ne pouvez que les utiliser sur le terrain, ce qui n’est pas très pratique pour certains comme ceux qui augmentent les statistiques de manière permanente. Lorsque vous en utilisez un, un petit cooldown apparaît qui fait très MMO, mais c’est du quasi instantané, ça ne gêne pas. Par contre le menu pour choisir vos objets est très mal fait, vous ne pouvez pas modifier un emplacement, il faut vider la liste à chaque puis rechoisir un par et on a tendance à souvent sélectionner le mauvais et il faut recommencer à chaque fois.

Cyberdimension Neptunia_ 4 Goddesses Online_20180418222559

Vous pouvez changer la stratégie de vos alliés, mais l’IA est de toute façon très débile et foncera toujours dans le tas, il n’y a même pas vraiment d’option pour prioriser les soins.

Cyberdimension Neptunia_ 4 Goddesses Online_20180418222608

En ville vous aurez accès à plein de magasins, mais qui vendent un peu tous la même chose (objets, équipement, personnalisation). Il y a aussi un forgeron, qui pourra améliorer vos armes et armures avec les objets ramassés, c’est un choix très intéressant à faire, car souvent vaut mieux renforcer une arme qu’en acheter une nouvelle tout de suite. Vous pouvez prier dans l’église pour obtenir des bonus pour la prochaine sortie, heureusement il y a une option gratuite.

Cyberdimension Neptunia_ 4 Goddesses Online_20180418222633

Comme dans tous les Nep, on peut personnaliser.

En terme de difficulté, le jeu n’est pas très dur, mais les boss deviennent rapidement des sacs à PV ce qui peut rendre les affrontements assez pénibles. Après si vous avez joué aux précédents Nep du genre, vous comprendrez assez rapidement la méthode pour vous en sortir sans effort.

Musique : ++
Comme souvent les jeux Tamsoft, on a au moins une bonne OST. Les sonorités sont différentes des Neptunia habituels, à vrai dire on ne devinerait pas que ça vient d’un Neptunia pour la plupart. Certains thèmes d’exploration sont vraiment entraînants, ce qui aide beaucoup à rendre un peu plus agréable ces phases de jeu. L’ambiance générale ressort d’avantage le côté MMO/médiévale fantastique, ce qui nous fait sortir des habitudes de la série, c’est une bonne chose.

Durée : --
Terminer l’histoire prend environ une vingtaine d’heure, selon si vous faites beaucoup de quêtes ou utilisez plusieurs personnages. Mais faire le tour complet du jeu, pour les trophées, ne vous prendra pas plus de 35 heures, ce qui est relativement faible. Après peut être que vous aurez envie de passer du temps en ligne, mais encore faut-il que vous trouviez d’autres joueurs.

Cyberdimension Neptunia_ 4 Goddesses Online_20180418222529

Histoire : +
L’aspect scénaristique du jeu n’est pas mauvais, on suit les déesses qui jouent à la beta de la nouvelle version de leur MMO favoris, bien sûr tout ne va pas se passer aussi bien que prévu. Les déesses sont fidèles à elle-même, ont retrouve aussi tous les personnages habituels de la série, toutefois comme tous les spin-off, oubliez la logique des mondes et des timeline, il ne faut pas chercher pourquoi/comment elles sont là. Le côté MMO aussi est sympathique, on retrouve tous les clichés habituels du genre et bien sûr d’énorme référence à SAO. Le scénario du MMO est totalement anecdotique, seul le personnage de Bouquet apporte vraiment quelque chose et j’espère qu’on la retrouvera un jour. La partie rebondissement du scénario est plutôt sympathique, pas spécialement profonde, mais elle au moins le mérite d’être crédible et cohérente pour quelque chose qui se passe dans un MMO, je m’attendais à quelque chose de moins bien écrit.

Cyberdimension Neptunia_ 4 Goddesses Online_20180331212006

Recommandé pour :
Fan de Neptunia

Je savais à peu près à quoi m’attendre sur ce jeu, mais clairement il ne plaira qu’aux gros fans de licence, car à par son ambiance Neptunia il n’a pas grand-chose d’autre à proposer (un peu comme le tout premier en fait). Il donne vraiment une impression de « on a fait un jeu avec le budget que nous avez donné », on sent vraiment qu’ils n’ont pas pu faire mieux car ils n’en ont pas eu l’occasion, surtout que pas mal de petits défaut serait facilement corrigé avec des mises à jour (l’absence de bestiaire consultable par exemple). D’ailleurs je ne l’ai pas précisé plus haut, mais le jeu à temps de chargement d’environ 2 minutes 30 (chrono) lors de son lancement, je ne crois pas avoir connu ça même sur les anciennes générations, ils sont fier de l’UE4, mais il n’est clairement pas maitrisé. Bref, vous aimez beaucoup Neptunia ? Trouvez-le à 20il vous amusera un petit moment, si non, vous pouvez passer votre chemin, vous ne raterez pas grand-chose.