Utawarerumono : Mask of Truth

Utawarerumono-Mask-of-Truth-PS4

Dev : Aquaplus/Sting
Edit : Atlus (US) / Deep Silver (EU)
Support : PS4/PS Vita
Loc : Textes anglais, Voix Japonaises

Note : Suite directe de Mask of Deception, ne vous lancez pas dessus sans avoir joué au premier ou au moins avoir regardé sa version animée.

Graphismes : +/-
Identiques au précédent, on retrouve des phases de Visual Novel avec des artworks statiques et les batailles en 3D avec des personnages à la limite du SD. On remarquera quand même l’effort de faire certains passages avec le moteur du jeu, notamment des scènes de champs de batailles avec beaucoup de troupes, plutôt que de nous avoir laissé imaginer tout ça avec des dialogues VN.

Utawarerumono_ Mask of Truth_20171207215702

Scéne culte qui ne serait pas passé en VN.

Gameplay : +
Lui aussi est identique au précédent, on a quand même quelques ajouts intéressants. En termes de mécanique de combat pure et dure, il y a la possibilité de faire des attaques en coop, pour cela il faut que le personnage qui attaque soit en état de Zeal, ainsi si un allié se trouve à portée de l'ennemi, il viendra effectuer un combo en complément du votre, vous pouvez régler sur le profil de vos personnages quel combo à utiliser lors de ces attaques coop. Et lorsque vous réappris les attaques ultimes, vous aurez aussi la possibilité d’en faire en coop, ça marche de la même façon, mais seul des paires bien définies seront capables de faire ces attaques surpuissantes (des personnages qui sont liés entre eux comme Nosuri et Ougi).

Utawarerumono_ Mask of Truth_20180113164738

Simple Coop Chain, deux personnages participent au même combo.

Utawarerumono_ Mask of Truth_20180113164828

Coop Final, grosse attaque ultime à deux.

Utawarerumono_ Mask of Truth_20180113164842

Avec sa propre animation.

C’est la seule réelle nouveauté en combat, à part bien sûr les quelques nouveaux personnages jouables et les anciens qui verront leurs compétences évolués plus loin, ce qui amènera de nouvelles stratégies en combat.

Entre deux phases de dialogues, vous serez très souvent ramené au menu Camp, qui vous permet de préparer vos personnages pour les prochaines batailles (les phases de dialogues et camp sont mieux découpé que dans le précédent). L’équipement reste uniquement les scrolls récupérer au cours des batailles (si vous avez une sauvegarde de Mask of Deception terminée vous pourrez transférer tous vos scrolls). Les BP reçu en fin de combat par les personnages participants servent toujours à augmenter leurs statistiques, la petite nouveauté c’est qu’il est maintenant possible d’augmenter le nombre d’emplacement d’équipement avec ces points, mais ça coûte très cher.

Il est toujours possible de rejouer les batailles déjà terminées, mais le meilleur moyen de s'entraîner reste le menu Training, qui vous offre deux options. « Red VS White » vous lancera un combat sans préparation où 5 de vos personnages combattront 5 autres personnages, tous choisi aléatoirement et tous garderont l’expérience gagner au cours de la bataille. C’est un principe assez intéressant, surtout de voir comment l’IA gère un personnage que vous ne maîtriser pas forcément, mais ça peut vite devenir un calvaire lors que le terrain ne vous avantage pas et que vous tombez face à vos personnages les plus puissants (mais une défaite n’est pas très grave).

Utawarerumono_ Mask of Truth_20180113165135

Pas toujours facile de combattre ses propres personnages.

L’autre option « M[…] Trials », sont en fait des petits défis qui vous apprendront à comment bien se servir de vos personnages au maximum de leur utilité, parfois ils vous demanderont pas mal de réflexion pour bien choisir les bonnes actions à effectuer. Même si ça ne rapporte pas d’expérience, ce sont des défis très intéressant à faire.

En termes de difficulté global, le jeu reste largement faisable en mode Hard, vu que vous avez toujours l’option pour revenir en arrière en combat et si vous récupérer les scrolls du précédent jeu vous pourrez facilement rendre des personnages assez abusé. Le post game est de nouveau un bon challenge, à condition d’avoir toujours la motivation de jouer au jeu une fois l’histoire terminée.

Musiques : ++
On retrouve l’ambiance unique de la série ainsi qu’une bonne partie des pistes de l’épisode précédent avec beaucoup de plaisir. On nous propose toutefois pas mal de nouveaux thèmes dont pas mal de chansons.

Durée : ++
Cette fois-ci terminer l’histoire vous prendre environ 80 heures, ce qui est assez conséquent, même pour un VN et on aura quand même l’impression que certains passages traînent en longueur. Mais la durée de vie ne s’arrête pas là, car vous avez les modes d'entraînements secondaires à compléter, les batailles post game, le mode libre, tout cela avec en plus des objectifs secondaires pour des récompenses. Et si vous en avez pas encore assez, un NG+ est disponible, où le lvl des ennemis se cale sur le votre. Si vous comptez platiner le jeu, plus de 100 heures sont à prévoir.

Histoire : ++
On peut facilement découper le scénario de cet épisode en 4 partie d’environ 20 heures chacune. La première c’est la remise en bouche après la terrible fin du précédent, même si le jeu essaye rapidement de poser des bases plus sombres et sérieuses, vous aurez droit à votre lot de scène qui parle que de bouffe/picole. La deuxième partie, ce sont les grosses péripéties, qui approfondissent vraiment l’univers autour du territoire de Yamato, c’est assez intéressant, surtout au niveau des personnages, bien que ça reste assez classique. La troisième partie est la résolution du conflit majeur du jeu, bien qu’on l’attende beaucoup sur certains point, impossible de ne pas trouver que ça traîne trop en longueur, certains personnages que l’on doit combattre, on droit à 3 batailles, ce qui devient vraiment pénible à la longue. La quatrième partie, sert de résolution à la trilogie, ce qui est vraiment très bon, surtout si on connaît l’origine, mais vu la durée total du jeu, il n’est pas impossible que vous en ayez un peu marre à ce stade.

Utawarerumono_ Mask of Truth_20171212212924

Do it for her.

Recommandé pour :
Fans de la série

Pari réussi pour Aquaplus, d’avoir ressuscité une trilogie démarré il y a plus de 10 ans, mais qui avait été mise en pause après le premier épisode, on nous livre là une conclusion plutôt satisfaisante sur les événements des 2 précédents épisodes. Mais si vous n’avez pas connu le premier épisode, rassurez-vous puisque un remake a été annoncé, il tourne sur la même base technique que Deception/Truth et devrait avoir de grande chance de sortir chez nous vu qu’on a eu ces deux là. Malgré ses défauts techniques ou de rythme, c’est une série que j’ai vraiment apprécié de jouer et j’attends vraiment le remake du premier pour être au top, de plus on sait déjà que les développeurs ont plusieurs projets concernant la licence, il faut dire que l’univers créer est tellement vaste et accrocheur, que ça sera dommage d’en rester là !