The Legend of Heroes – Trails in the Sky

Sky FC PSP

Dev : Falcom
Edit : Xseed Games, distribué par Ghostlight en EU
Support : PSP, Steam
Loc : Textes anglais, Voix anglaises

Note : Sorti en 2004 au Japon sur PC puis porte sur PSP en 2006, il aura fallu attendre 2011 pour une sortie occidentale sur PSP, puis sur PC en 2014. Bien que la licence remonte assez loin dans le temps (~89), la plupart des épisodes précédents étaient des stand-alone, sans aucun lien entre eux. La grosse particularité de celui-ci est donc d’être le point de départ d’un énorme univers, toujours en cours de traitement aujourd’hui, chaque arc correspondant aux événements d’un des pays du continent de Zemuria, les « Trails in the Sky » par exemple se déroulent dans le royaume de Liberl au Sud-Ouest, alors que « Trails of Cold Steel » se situe dans l’Empire d’Erebonia à l’Ouest. Chaque arc peut être joué indépendamment, mais chaque épisode est nécessaire pour avoir une vision globale de l’histoire.

Graph : +/++
Difficile d’évaluer correctement les graphismes même avec du recule, quand on dit PSP, tout le monde pense Crisis Core avec son monde en 3D, mais il est sortit en 2008, là nous sommes en 2006, les graphismes sont en 3D isométrique, c'est-à-dire des personnages en 2D qui évolue dans des décors en 3D avec une caméra à 45° au dessus du personnage, une technique souvent utilisé sur les jeux portables justement. Bien qu’on peut trouver cette méthode assez vieillotte, la qualité est quand même présente, les décors sont très détaillés, les sprites des personnages, bien que petit, ne manquent pas de détail et sont très bien animés, certaines scènes de poursuite par exemple sont d’une fluidité exemplaire. Donc c’est plus une question de gout que de qualité, par contre la version Steam est largement plus belle bien sûr avec des textures lissées et une interface pensée pour un grand écran.

Gameplay : +
Si vous avez jouez à Cold Steel, il est intéressant de découvrir que son gameplay tient son origine d’ici, mais que sa présentation un poil différente lui donne un côté un peu Tactical-RPG. Nous sommes donc face à RPG tour par tour plutôt classique dans son déroulement, puisque vous avez la liste des personnages affichée sur le côté avec l’ordre de leur tour qui change en fonction de vos actions. Là où ça devient intéressant c’est que la zone de combat est divisé comme un grille de TRPG et vos personnages se déplaceront selon l’action à effectuer, par exemple une attaque a corps à corps nécessitera d’être à côté de l’adversaire alors qu’une magie touchera de n’importe où, ainsi le placement de vos personnages devient un part importante de la stratégie des combats (notamment pour éviter ou faire des attaques de zone).

sky fc 1

L’autre particularité de la série c’est bien sûr les 2 jauges de points pour utiliser des compétences. D’un côté nous avons les EP, qui s’utilisent que pour les magies et sont régénérés lorsqu’on se repose ou monte un niveau. Et de l’autre nous avons les CP, qui permettent d’utiliser des Craft, des compétences uniques à chaque personnage, ceux-ci se rechargement en infligeant ou recevant des dégâts, ils servent pour lancer les attaques ultimes une fois qu’on en a cumulé 100 (et il est toujours possible de lancer un S-Break à tout moment pour placer cette attaque avant l’action de quelqu’un).

On retrouve aussi le principe de bonus régulier sur timeline du déroulement des combats (coup critique, boost attaque, soin…sauf 0 Arts qui m’a beaucoup manqué xD), sans les malus particuliers (mort, 0 CP…). Et c’est tout pour le gameplay des combats, il s’agit vraiment de la base de ce qu’on connaît actuellement, la seule véritable originalité c’est que dans certains combats, un NPC civile nous accompagne et il ne faut pas le laisser tomber à 0HP sinon c’est game over.

L’équipement est tout ce qu’il y a de plus basique, armure, armure, bottes, 2 accessoires via achats/ventes d’objets. On retrouve aussi l’orbment qui permet d’équiper les gemmes qui nous donneront des magies et améliorations de statistique, ici aussi c’est la version toute simple, vous pourrez très rapidement ouvrir les slots fermés et ça sera la seule amélioration possible.

Niveau contenu annexe, pas grand-chose à signaler, les quêtes secondaires sont quasi toutes inscrites sur un tableau donc difficile de les rater, vous pourrez pêcher à des moments très précis, le système de cuisine est présent et un peu trop poussé par rapport à l’intérêt.

Musique : ++
Qui dit jeu Falcom, dit excellente OST, celui-ci ne déroge pas à la règle et nous propose des thèmes très sympathiques dont celui des combats qui ne manquera pas de vous rester en tête (surtout le début).

Durée : ++
Etant une série ou le scénario est plus important que le reste, l’histoire est assez longue à être complétée, si vous faites les quêtes secondaires en même temps, vous en aurez pour 50 heures environ. Par contre il n’y a aucun contenu post-game ni de réelle exploration libre (vous avez toujours accès à une zone vaste, mais ne pouvez pas revenir à la ville précédente par exemple) et la rejouabilité me semble peu intéressante, à moins d’avoir vraiment envie de faire un NG+ dans une difficulté supérieure.

Histoire : ++
J’imagine assez bien les gens à l’époque qui s’attendaient à une aventure assez classique, car il faut dire que la chara design donne vraiment l’impression de jouer à un random RPG, et au fil de l’histoire on s’attend à ce que tout les mystères soient levés avec une happy end. Sauf que ce n’est pas du tout le cas, on se rend compte que l’aventure que l’on vit n’est qu’un tout petit fragment de ce que le monde qu’on parcours a à nous proposer et que d’énorme machination sont en route, mais le temps qu’on réalise tout ça, c’est déjà la fin du jeu, qui se termine en plus sur un cliffhanger (plus émotionnel que situationnel par rapport à Cold Steel), on se rend alors compte que tous ces petits personnages nous tiennent à cœurs finalement, surtout que le jeu nous sort après le générique de fin un trailer du Second Chapter, qui promet des choses assez énormes, du coup on veut vraiment savoir ce qu’il va se passer et ce qu’il va arriver à tout ce petit monde.

sky dc 2

Voici Estelle, l'heroine de cet épisode.

Recommandé pour :
Fans de JRPG/Falcom
Fans de scénario à rallonge

La série actuelle The Legend of Heroes est vraiment un phénomène dont il est difficile de s’éloigner une fois qu’on y a gouté tellement son univers est prenant et ses personnages attachants. Ici se trouve le point de départ de tout ça, même si on peut facilement prendre l’aventure en cours en choisissant un début d’arc comme Cold Steel, revenir à la base me parait assez essentiel si on a accroché à l’univers. Toutefois en termes d’expérience technique, il s’agit effectivement d’un JRPG des plus classiques mais avec suffisamment d’originalité pour donner naissance à une série.