The Legend of Heroes – Trails of Cold Steel II

Cold Steel II PS3

Dev : Falcom
Edit : Xseed Games (distribué par NISA en Europe)
Support : PS3/Vita
Loc : Textes anglais, Voix anglaises

Notes : Testé à partir de la version Vita.
Suite direct du premier Cold Steel, au vu de la fin de celui-ci, tout est n’importe quoi peut être considéré comme du spoil, sachez toutefois que la plupart des screens sont tirés du prologue afin d’éviter de trop en révéler.

Graph : +
Identique au premier vu qu’il est sortit un an après au Japon et qu’on reparcoure des zones déjà vu en grande partie. Même si on apprécie le souci du détail des développeurs, on regrette un peu que le jeu ressemble à un portage HD d’un très beau titre PS2. Quelques ralentissements sont à signaler lorsqu’il y a trop d’effet « fumée magique » lors d’événements, ce qui est assez drôle quand on sait qu’on peut accélérer le jeu en restant appuyer sur rond (parfois certaines scènes gagnent à être accélérer pour paraître plus naturelles).

Gameplay : ++
Le gameplay est un gros copier coller du premier, donc je ne vais pas trop m’étendre dessus, juste vous parlez des principales nouveautés. Assez rapidement vous débloquerez une jauge d’overdrive pendant les combats, cette jauge se remplie classiquement en fonction des dégâts effectués et reçus ainsi qu’au multiplicateur de fin de combat. Une fois remplie, pour l’activer il faut être sur le curseur d’attaque normale et faire droite avec la croix directionnelle pour afficher overdrive à la place, cela permet à votre et celui avec qui il est lié d’obtenir 3 tours d’actions d’affilés pendant lesquels, chaque attaque/craft déséquilibrera l’ennemi (pour faire des attaques de soutien donc), chaque Arts se lancera immédiatement et au départ vos deux personnages récupéreront 30% de vie/EP/CP et seront guéri de toutes altérations d’état. C’est vraiment une option qui utilisé à bonne escient permet de retourner le cour d’un combat, plus tard vous débloquerez même une deuxième jauge pour vous laissez plus d’opportunité en combat.

2016-12-08-200103

Mais de base, seul Rean peut activer l’overdrive avec tous les autres personnages, pour qu’un autre duo soit capable de le faire il faudra trouver un coffre au trésor bleu quelque part ou les deux personnages devront faire un combat ensemble contre un groupe d’ennemi pour renforcer leurs liens, ces défis ne sont pas à prendre à la légère, pensez à sauvegarder avant d’ouvrir ce genre de coffre (mais le jeu vous prévient gentiment).

Au départ vos personnages ont exactement les mêmes attaques que dans le premier, le jeu à d’ailleurs la bonne idée de vous faire démarrer lvl40 histoire d’être un peu cohérent. Mais au fil de l’histoire, vos crafts s’amélioreront, ils apprendront de nouvelles attaques, même de nouveaux S-Craft, Rean apprendra deux compétences qui lui sont bien propre que je vous laisserais découvrir.

Au niveau de l’Arcus, une seule chose change, maintenant les slots pour les orbes ont des niveaux qui limitent la possibilité d’équiper une orbe en fonction de sa rareté, ainsi de base vous pourrez équiper seulement les orbes normales dans un slot, pour mettre une orbe rare il faudra monter le slot niv1 et pour une super rare (SR) au niveau 2, pour cela il faut vous rendre dans un boutique qui ont maintenant l’option « modify orbment » pour renforcer les slots, cela requiert des sepith (les petits cristaux gagnés en fin de combat). Je ne vois pas trop l’utilité d’un tel changement à part brider les personnages pour ne pas les rendre rapidement trop fort et forcer la consommation des sepith.

2016-12-08-201623

Au cours de votre aventure, vous croiserez peut être de gros ennemis optionnels, les Cryptides, si vous les vainquez, vous obtiendrez une gemme de couleur violette, qui est en fait une orbe spéciale qui s’équipe uniquement dans les slots élémentaires (en fonction de son pouvoir) et vous permet d’utiliser une magie bien péter (attaque ou buff) qu’on appel les « Lost Arts », elles ont au moins le mérite d’être très efficace et de bien porter leur nom mais pour les activer il faut avoir une jauge d’EP complète et ça la consomme entièrement, donc à utiliser avec intelligence.

2016-12-12-135706

Bon, si vous avez joué au premier et avez tenu jusqu’à là, c’est que vous attendez sans doute impatiemment que je parle d’une chose, introduite à la toute fin du premier… les combats en Divine Knight ! Comme on s’en doutait ceux-là prennent une place importante dans le déroulement de l’histoire, le fonctionnement de base est le même, il faut viser les différentes parties d’un ennemi pour trouver celui qui le déséquilibrera et ainsi pouvoir gagner des points de soutien et sortir de grosses attaques.

2016-12-08-200414

Au fil du jeu vous apprendrez de nouveaux craft pour être plus efficace mais surtout vous serez lié à un de vos amis pendant les combats et celui-ci aura ses propres tours d’actions pour vous soutenir, soit avec des Arts (offensifs/défensifs) soit en rechargeant vos HP/EP. Même s’ils sont clairement mieux foutu, ces combats ne sont pas vraiment un challenge, difficile de perdre à moins de vraiment jouer comme une grosse tanche (ce qui ma rappel beaucoup Xenosaga, ou c’était un peu pareil, les combats de mechas étaient long, mais clairement difficile de perdre). Vous débloquerez aussi la possibilité d’équiper des orbes sur Valimar afin de renforcer ses statistiques, mais ça reste très minime.

2016-12-09-195352

En dehors des combats le jeu a un fonctionnement similaire au premier, mais cette fois vous avez une plus grande liberté de mouvement, de composition de votre équipe, plus tard aurez même la possibilité de parcourir le monde et revenir un peu partout. Même si vous aurez toujours plus ou moins un système de quêtes à accomplir dans des lieux et de parler un peu à tout le monde, le feeling du jeu est vachement différent, il n’y a plus vraiment de grosses phases narratives qui endorment ou alors elles sont bien tournés avec de l’exploration afin de rester concentrer sur ce qu’il se passe. Vous avez toujours des activités annexes come la pêche, mais aussi maintenant des courses de snowboard, ou simplement la possibilité d’utiliser la moto sur les routes du jeu, ce qui est terriblement classe (surtout qu’on peut la personnaliser).

Vous avez peut être entendu parler de Post-Game concernant ce jeu, c’est le cas, mais c’est fait d’une manière assez particulière. Concrètement, après avoir battu le boss final de l’histoire, le jeu continu sur 2 chapitres, le dernier étant l’épilogue et dans celui-ci se trouve un donjon à génération aléatoire dans lequel vous pouvez jouez tous les personnages du jeu et plus encore, qui a vraiment des allures de gros bonus final, toutefois vous êtes quand même obligé de le compléter pour terminer le jeu et voir la fin. A noter aussi que le NG+ apporte un boss optionnel supplémentaire ainsi que des livres cachés qui apporteront plus de profondeur à l’histoire d’Erebonia et un événement qui aura peut être de l’importance pour la suite de l’aventure.

Musique : ++
Toujours aussi bonnes, même si c’est en partie due à la réutilisation de la plupart des pistes du premier, le thème de combat de base n’est pas très agréable sur ces premières notes mais après il se concilie bien avec les autres thèmes. La chanson « I’ll remember you » qui sert d’ending, rejoint la liste des musiques à écouter pour verser une larme.

Durée : ++
Il m’aura fallu presque 100 heures pour finir le jeu une première fois en essayant de faire le plus de choses possibles, son découpage étant différent et vu qu’on a aussi une plus grande liberté il peut être assez long à terminer. Pour les chasseurs de trophées, la liste est assez similaire au premier, donc il faut faire un NG+ en nightmare, ce qui peut prolonger la durée de facilement une trentaine d’heures.

2016-12-08-185830

Histoire : ++
Les choses reprennent un mois après les événements de la fin du Cold Steel, l’empire d’Erebonia est en pleine guerre civile et réunir la classe VII dans ce merdier ne va pas être une mince affaire. Fini l’ambiance scolaire, les jours de repos, passer son temps à parler à tout le monde sur le campus, nous sommes maintenant face à du sérieux, même si on retrouve un peu par moment les cadres du premier jeu, cette fois c’est vraiment une vraie aventure que nous vivons. L’histoire offre beaucoup de séquence émotion, que ça soit à chaque retrouvailles ou face aux horreurs de la guerre civile, impossible de rester impassible et de ne pas suivre les émotions de nos personnages et ce jusqu’à la toute fin de l’épilogue. De nombreux nouveaux mystères vont faire leurs apparitions, principalement dues à la longue liste d’antagoniste présent et au lien avec les différents titres de la série (Zero et Ao no Kiseki, qui ne sont pas localisé ><) et tellement de personnages secondaires sont terriblement classes et profond qu’on croirait voir des héros d’un autre jeu. La force aussi du scénario c’est aussi qu’il n’y a aucun manichéisme, pas de gentil contre les méchants, c’est beaucoup de politique, même les antagonistes s’en fiche pas mal par moment. Cette fois, pas de fin cliffhanger, les choses sont en parti résolues, mais bien sûr avec tous les retournements de situation que ça implique pour vous secouer la tête. Il reste suffisamment d’ouverture pour qu’on attende impatiemment de voir comment les choses vont évoluer dans Cold Steel III.

2016-12-08-201136

Le prologue se titre "The Dephts of Despair", vous comprendrez rapidement pourquoi...

Recommandé pour :
Fan de la série
Fan de tour par tour
Fan de gros background

2016-12-23-223240

Quelle aventure mes amis, après avoir terminé ces deux jeux, on a vraiment l’impression d’avoir fait parti de la classe VII et d’avoir passé une année inoubliable avec ses membres. On est clairement sur du lourd comme jeu, certainement ce qu’il c’est fait de mieux en JRPG tour par tour sur la génération PS3, de part la profondeur de l’histoire et d’un gameplay bien maîtrisé (peut être un peu facile ? mais rien ne vous empêche de jouer en mode Hard). Il ne faut pas se fier à l’apparence un peu dépassé du jeu, on est clairement au dessus de tout ce que les jeux de niches ont pu nous proposer. Il ne faut vraiment pas le prendre péjorativement, mais il fait vraiment beaucoup penser à de très bons RPG de la PS2 (FFX, Xenosaga…) dont on aurait fait un portage HD. En tout cas c’est clairement une expérience que je n’oublierais pas, j’ai vraiment hâte d’en savoir plus sur le futur Cold Steel III et d’ici qu’il arrive chez nous, j’irais sans doute creuser du côté de l’arc précédent de la série avec Trails in the Sky.