Criminal Girls 2 Party Favors

Criminal Girls 2 Vita

Dev : NIS
Edit : NISA 
Support : PS Vita 
Loc : Textes anglais, Voix japonaises

Note : Je fais un peu trop référence aux premiers jeux donc n’hésitez à relire leurs tests : Criminal Girls (PSP) et Invite Only (Vita).

Graph : +
Le jeu reprend l’esthétique qui a fait le succès du premier, c'est-à-dire des graphismes en 2D avec des personnages en chibi/SD, mais cette fois les sprites sont beaucoup plus détaillé et animés, par contre le bestiaire ennemi est en grande partie repris du premier et eux ne sont pas animés. On regrettera une nouvelle fois l’absence de vidéo d’introduction, alors qu’il y a une super chanson au démarrage dont on ne profite pas (on pouvait comprendre qu’Imageepoch n’ait pas les moyens de faire une vidéo, mais NIS aurait du en être capable). Les mini-jeux sont bien plus évolués visuellement que sur le premier, les personnages bougent et réagissent à chaque interaction, on a vraiment l’impression de faire face à quelque chose de vivant contrairement à un simple CG à moitié animé.

2016-10-11-140611

Gameplay : +
Le gameplay est identique au premier, c'est-à-dire un tour par tour dans lequel vous avez droit qu’à une seule action parmi une liste choisie aléatoirement par vos personnages (de manière plus ou moins logique). La seule nouveauté, c’est qu’une nouvelle option est disponible « coach », qui sert à motiver vos personnages en fonctions de leur affinité S/M, ce qui aura comme effet de leur attribuer un bonus/malus sur la puissance de leurs attaques pendant plusieurs tours, bien qu’on aurait envie de s’en passer pour éviter de mettre un malus sur un personnage (en gros ces attaques deviennent quasi nulle), on se rend compte rapidement que c’est une option nécessaire si on veut terminer les combats rapidement pour ne pas gaspiller de ressources.

2016-10-11-140638

Au début elles ne veulent rien faire tant qu'elles n'ont pas été "motivée".

J’avais entendu dire que le jeu était plus dur à cause des boss, franchement non, c’est la même difficulté que le premier, vous arriverez rarement à battre un boss du premier coup en effet, mais si vous prenez le temps de vous préparer (monter un niveau, achetez des objets, équilibrer les motivations), on s’en sort facilement, bien que parfois les combats peuvent durer un peu.

Au niveau des mini-jeux de Motivation, le principe est toujours le même, vous gagnez de l’expérience en fonction de votre réussite et à chacun des 4 paliers de chaque mini-jeu vous pouvez apprendre une compétence. La nouveauté c’est qu’on vous donnera à chaque fois le choix entre 2 compétences avec une affinité S ou M et l'enchaînement de ces affinités définira l’orientation S/M du personnage qui influera donc sur le coaching en combat, vous pourrez à tout moment modifier les choix de compétences effectuer, à vous de voir si vous voulez orienter un personnage totalement offensif/défensif ou équilibré.

2016-10-11-140456

Concernant les mini-jeux en eux même, ils ont été fait de manière à être jouable sur PS TV c'est-à-dire que dans les options vous pouvez régler si vous voulez les jouer en tactile ou avec les boutons. J’ai opté pour tactile bien sûr, mais le constat fut rapidement alarmant, le calibrage de l’écran est totalement à la ramasse, j’aurais pu penser que ça venait de ma console qui a déjà bien servi, mais de nombreux autres témoignages vont dans ce sens, en gros régulièrement le tactile ne réagira pas à vos actions, alors qu’il faut souvent faire des gestes très précis et répétés, du coup vous louperez vos objectifs. Ceci est principalement valable pour les 2 premiers mini-jeux ou il faut plus ou moins abandonner l’idée de faire des scores parfaits, mais sur les suivants, cela devient beaucoup moins frustrant, ils auraient du inverser l’ordre des mini-jeux. Il reste la solution d’utiliser l’option avec les touches, mais le peu que j’ai essayé c’était franchement injouable, certain préfère comme ça, personnellement je préfère tripoter l’écran (par cotre le touche pad arrière de la console n’est pas du tout exploiter).

2016-10-03-185828

"Slimeshot" est de loin le mini-jeu que j'ai préféré.

Musiques : +
Les musiques sont dans l’esprit de la série, certaines ressemblent même à des remix du premier toutefois je ne suis pas certain qu’il s’agisse du même compositeur. Comme dit plus haut, une sympathique chanson est présente sur le menu principal, mais n’est pas utiliser ailleurs donc on n’en profite pas

Durée : -/+
Terminer l’histoire une première fois vous prendra entre 25 et 30 heures, ensuite il faut rebattre le boss de fin pour voir les fins de chaque personnages, vous débloquerez ainsi le dernier donjon et l’accès aux bonnes fins, mais là aussi il faudra rebattre le boss 7 fois, c’est qui est pénible car il n’est pas simple. Mais au final on n’atteint même pas les 40 heures une fois tout cumulé. Ce qui vient nous rappeler que l’épisode précédent sur Vita était une version boosté du jeu d’origine sur PSP et qui du coup nous parait plus complet que CG2.

2016-09-27-162233

Histoire : +
Le scénario reprends le principe du premier et quelques indices nous expliquent que ça se déroule quelques temps plus tard. Nous incarnons un nouveau formateur qui va devoir ramener un nouveau groupe délinquante sur le droit chemin (ce sont des filles qui sont décédées avant de devenir de criminelles et qui ont droit à une deuxième chance si elle se réforme), mais rapidement les choses ne se passent pas comme prévu, il y a eu un accident et notre personnage est amnésique, les filles qui nous accompagnent sont 7 au lieu de 6 et la direction de la tour semble en proie au chaos, y aurait une criminelle parmi nous ? L’histoire va donc évoluer dans ce sens, la ou dans le premier on voyait un groupe se créer et se souder, ici il va plutôt être formé des le départ mais avec de grande tension qui éclateront tôt ou tard. C’est plutôt intéressant, de voir comment se comporte les personnages dans cette situation et l’évolution à travers les niveaux à vraiment du sens cette fois. C’est au niveau du passé des personnages que les choses sont un peu décevante, certaines ont vraiment le potentiel d’avoir un avenir sombre, mais pour d’autres on a un peu de mal à voir la justification de leur présence en enfer, on a plutôt l’impression que le jeu veut passer un message aux joueurs comme quoi il faut être quelqu’un de bien et gentil mais ça ne colle pas vraiment au scénario du jeu.

2016-10-11-141116

Censure :
Et oui, bien obligé d’en parler de celle là, donc qu’est-ce qui a été censuré dans ce jeu ? Premièrement, comme dans le précédent, les voix lors des mini-jeux de motivation ont été coupées, si ce n’était pas trop remarquable sur Invite Only, ici c’est beaucoup plus flagrant car les personnages sont vraiment animés et on voit clairement leur bouche qui bouge, mais les mini-jeux étant plus difficile à perfectionner on est plus concentré sur l’action que le dessin. L’autre modification, ce sont justement les illustrations des mini-jeux qui ont été rendues plus soft, non pas au niveau des quantités de vêtements, mais par exemple des poitrines arrondies au lieu qui pointe et le retrait du bondage (on voit toujours qu’elles se tiennent à une corde, mais pas forcément bien centré), tout ceci est effectivement une altération importante des illustrations, vous en pensez ce que vous voulez, mais dans la pratique elles restent largement sympathiques à regarder, si on est pas averti, on pourrait limite ne pas s’en rendre compte qu’elles ont été modifié. Pour une fois, je dirais même que c’est l’absence de voix qui est le plus dérangeant, surtout qu’on a quand même droit à divers gémissements lorsqu’on a terminé une épreuve et lorsqu’on choisi une nouvelle capacité.

2016-10-11-140001

On voit clairement que quelque chose ne colle pas au niveau des mains et cordes.

Recommandé pour :
Fan de Criminal Girls
Fan de petit RPG sympathique
Fan de mini-jeux tactiles ecchi

En faisant une copie carbone du premier épisode, NIS était sûr de ne pas se tromper, effectivement on retrouve rapidement les sensations que nous avait offert l’épisode précédent et tout le charme qui le composait est ainsi conservé. Toutefois ils ont aussi gardé certains défauts du côté cheap alors qu’ils auraient pu faire largement mieux avec leurs moyen (absence d’intro, pas d’animation des ennemis, bestiaire repompé…). Au final l’expérience n’est pas décevante, bien que très proche de ce qu’on a connu, donc si on a aimé, on aimera celui là et inversement. La licence a le potentiel de devenir une petite série, mais il faudra que le prochain soit d’avantage évolué et innovant s’ils veulent que ça marche.