Gal*Gun Double Peace

Gal gun DP EU

Dev : Inti Creates
Edit : PQube
Support : PS4/Vita (physique les deux)
Genre : FPS-Railshooter
Loc : Textes anglais et voix japonaises

Note : Deuxième épisode de la série des Gal*Gun, le premier étant sorti en 2011 sur PS3 et Xbox 360 mais uniquement au Japon. Bien que l’histoire de Double Peace se déroule un an après dans le même lycée, il n’est pas nécessaire d’avoir joué au premier puisqu’il concerne des personnages différents.
Testé à partir de la version PS4, la version Vita semble moins fluide, mais sans doute plus pratique pour certains mini-jeux.

Graph : +
La réalisation du jeu est plutôt propre, pas de problème visuel, mais elle manque de finesse au niveau des personnages et les décors sont assez carrés. C’est assez drôle de voir que le jeu a été fait sous Unreal Engine, un moteur beaucoup utilisé par beaucoup de Triple A dont principalement des FPS (mais à se demander si c’est la dernière version). Autrement, le jeu contient des dialogues façon VN, mais justifié par le fait qu’on reste à la première personne, ce sont bien les modèles 3D des personnages qui sont utilisés dans ces moments. Et une bonne quantité de CG sont présent pour illustrer les moments clés.

Gal_Gun Double Peace_20160822215100

Gameplay : ++
Le jeu est un railshooter, c'est-à-dire un FPS où les déplacements se font automatiquement (pensez à Time Crisis ou autre House of the Dead que vous avez sans doute déjà vu sur une borne d’arcade), sauf qu’au lieu de tuer des choses, vous tirez des phéromones sur des filles qui vous courent après afin de les faire entrer en extase et ainsi qu’elles vous lâchent la grappe un instant. Mais il se démarque rapidement des jeux du genre sur plusieurs points, pas de munition, pas de système de couverture, vous êtes toujours face à vos cibles, mais ce n’est pas pour autant qu’il faut avoir la gâchette sensible, il est largement préférable de viser les points faibles des filles que tirer à tout va n’importe où.

Gal_Gun Double Peace_20160716162648

En effet, chaque fille possède une zone érogène qui la neutralisera en un coup si vous l’atteignez, elles sont reparties entre 4 parties de leur corps, les jambes, le bassin, la poitrine et la tête. Nul besoin d’apprendre par cœur la faiblesse de chacune, car un indice de couleur apparaît lorsque la bonne zone (ce sont en fait des caractères japonais, mais pas besoin de savoir lire il suffit de se repéré aux couleurs : rose=jambes, jaune=bassin, orange=poitrine, rouge=tête). Mais pourquoi privilégier les points faibles ? Déjà pour facilité l’avancement vu que ça one shot, mais ensuite surtout car en faisant des combos « d’ecstasy shot » on gagne beaucoup plus de points (principalement pour le scoring) et la jauge de Doki-Doki se rempli plus rapidement.

Gal_Gun Double Peace_20160717181754

Voir à travers les vêtements décors a ses avantages.

La jauge de Doki-Doki, c’est un peu votre bombe, votre attaque spéciale, vous pouvez en cumuler jusqu’à trois et ça s’active avec triangle. Lorsque vous l’activez, la progression s’arrête et toutes les filles à l’écran sont étourdies quelques secondes, vous pourrez alors en sélectionner entre une ou 3 selon le niveau de votre jauge et c’est là que le Doki-Doki mode démarre, l’écran change et les filles apparaissent immobiles sur un fond rose et vous devez déplacer librement le curseur pour toucher leurs points sensibles afin de remplir une jauge de cœur dans le temps imparti, une fois terminé vous aurez droit à une magnifique scène de jouissance ou elles crient « double peace » et une fois de retour sur l’écran normal, les filles choisies émettront une explosion de cœur qui feront un ecstasy shot à toutes les autres présentes.

Gal_Gun Double Peace_20160808171051

Terme technique : "Ahegao" (NSFW)

Voilà pour la base du gameplay, on peut donc se dire que ça peut devenir répétitif à la longue, mais pas vraiment puisque le jeu sait varier les plaisirs au cours d’un niveau ou d’un niveau à l’autre. Par exemple, dans un stage normal, on vous demandera parfois de choisir entre plusieurs chemins ou alors vous tomberez sur une zone fixe où les ennemis arrivent de plusieurs directions et il faut changer de caméra en fonction des indications. Au niveau des adversaires aussi, selon si ce sont des filles normales, des membres du comité étudiant, des professeurs, elles seront plus résistantes, certaines seront même possédées par un mini démon qui flotte autour de leur corps qu’il faut viser avant de pouvoir les neutralisées. Dans l’histoire vous aurez droit aussi à des combats de boss, des gros monstres qui ont capturé des filles ou une des filles principales qui veut en découdre. Mais il y aussi des stages complètement différents, certain sont des mini jeux ou il faut aider une des héroïnes en visant certaine parties de son corps pour remplir une jauge puis en utilisant le touch pad pour accomplir certain mouvements. Il y aussi un niveau de chasse aux pantsu dans les vestiaires des filles.

Gal_Gun Double Peace_20160723175028

Entre deux niveaux vous remarquerez quelques interactions possibles comme les quêtes et le magasin. Les quêtes sont simplement les objectifs secondaires des niveaux suivant, généralement, trouvé un objet caché dans le décors ou porter par une fille (visible uniquement en mode viser). Le magasin sert lui à acheter des objets qui serviront à améliorer le personnage (plus de vie, échappe plus rapidement aux étreintes etc…) mais aussi à améliorer ses statistiques de personnalité (intelligence, sport, style, perversité), cela influes uniquement sur les choix disponibles dans les dialogues.

Mais parmi les routes existantes, il y en a une qui nous permet de choisir n’importe laquelle des filles secondaires, c’est là qu’entreront en jeu les statistiques du personnage car il faudra les faire varier pour augmenter la compatibilité en fonction des goûts des filles. Ensuite il faudra utiliser les ecstasy shot et le doki-doki mode au fil des niveaux pour augmenter la jauge d’amour.

Gal_Gun Double Peace_20160726162238

En dehors du mode histoire, le jeu propose un mode Score Attack, qui permet simplement de rejouer les différents niveaux/combats/mini jeux sans avoir les dialogues et pour faire un bon score. Il y a une Dressing Room pour modifier les tenues et accessoires des personnages. Et une Galerie pour voir son profil, les CG et la liste des étudiantes.

Gal_Gun Double Peace_20160723153902

Je n’ai pas précisé mais 2 modes de difficulté sont disponibles pour l’histoire, beginner et expert, la seule différence entre les deux est les dégâts infligés, vu qu’on ne fait rarement touché le mode expert n’est pas vraiment utile (si la vitesse d’action ennemi aurait été amélioré ça aurait pu être fun). De manière général le jeu est assez facile, à moins d’être un manchot 2 de tension, difficile de perdre et au pire on vous demande de piocher dans votre score pour faire un continue. Et si je devais citer un défaut, je dirais qu'il manque un peu d'interraction avec le décors, on peut par exemple ouvrir les portes des casiers en tirant dessus, mais c'est très limité à certain (on pourrait imaginer dans une suite par exemple, tirer sur un extincteur dans un couloir pour asperger et provoquer un effet tshirt mouillé, ou d'autres truc déjanté dans le genre xD).

Musique : ++
L’ambiance sonore est particulièrement réussie et colle bien au délire avec des thèmes assez enjoués et des bruitages marrants. La chanson finale a droit à différentes versions selon la route choisie ce qui est assez sympa.

Durée : +
Difficile à évaluer la durée de vie du titre, un mode histoire se termine en 3 heures environ, il y a 6 routes principales à emprunter, mais faut-il encore réussir à obtenir les vraies fins, je vous conseil d’ailleurs de terminer ces routes sans vous prendre la tête afin de vous faire la main sur le jeu avant de tenter les vraies fins, ce qui vous doublera la durée de vie de base. Le reste du temps de jeu dépendra de vous, car il y a pas mal de petites choses à compléter (galerie de CG, profil des élèves, tenues et fins cachées) et vous demandera de retourner le jeu dans tous les sens, si vous visez la perfection ou le trophée platine, vous en aurez sans doute pour entre 40 et 60 heures ce qui est une assez bonne surprise.

Gal_Gun Double Peace_20160827191225

Histoire : +
Le scénario est le suivant, vous êtes Houdai Kudoki, un lycéen banal pas très populaire qui a un peu perdu contact sans raison avec ses amies d’enfance, les sœurs Kamizono qui sont aussi élève du lycée. Jusqu’au jour où une ange, Ekoro (doublée par Yui Horie, Nepgear entre autre) débarque au lycée et prend pour cible Houdai dans le cadre de son examen de cupidon, elle doit lui tirer une flèche angélique qui va le rendre populaire pour qu’il puisse trouver l’amour dans la journée, sauf qu’elle est distraite par la présence d’une démone dans le lycée et tire sans s’en rendre compte une flèche à la puissance maximale, du coup toutes les filles du lycée se mettent à lui courir après, Ekoro va donc devoir guider Houdai pour qu’il trouve sa véritable âme sœur avant la fin de la journée sinon il sera seul pour toujours et elle ratera son examen et sera punis dans ce cas là. Vous l’avez compris il s’agit d’un scénario totalement déjanté, son principal intérêt vient donc de ses personnages, rapidement le jeu vous proposera de choisir une route correspondant aux personnages principaux qui deviendront vos waifus. Les différentes fins principales, bonnes ou mauvaises, valent vraiment le détour. Le jeu est assez drôle, ne serait-ce juste pour les choix de dialogues et voir les réactions, on en apprend suffisamment sur les personnages pour les apprécier, à la limite on regrettera peut être un léger manque de cohérence entre les différentes routes par moment. Les personnages secondaires ne sont pas en reste, puisqu’elles ont toutes un profil différent, passant par tous les clichés scolaires imaginables et une fin personnalisée.

Gal_Gun Double Peace_20160723162354

Recommandé pour :
Tous les otakus
Fan de moe/pantsu

Ce jeu est un concentré de fun, chaque seconde passé dessus valent le coup, il n’y a franchement aucune raison de s’en privé, à moins vraiment d’avoir un publique qui pourrait être choqué autour de vous et encore car le jeu n’est pas si pervers qu’on pourrait le croire, ça se limite à des sous-vêtements et quelques cris, c’est aussi certainement l’occasion de provoquer le débat, vaut-il mieux jouer à ça que de passer son temps à tuer des gens sur les FPS commun ? Dans tous les cas, j’ai adoré ce jeu, je ne serais vous le recommander plus qu’à l’infini, j’en ai profité jusqu’au bout, pour preuve, j’ai eu le trophée platine plus tôt que je pensais, mais du coup j’ai continue à jouer jusqu’à avoir complété tout à fond et il commence déjà à me manquer. Donc franchement allez-y, PQube mérite notre argent pour avoir eu le courage de le sortir chez nous.

Gal_Gun Double Peace_20160808180932

Et un gros coeur pour PQube.