Et hop, deuxième unboxing, tout frais reçu de ce matin : Tales of Zestiria en édition collector.

DSC_0370

Première réaction, comme pour DQH, la boite ne semble pas très grosse, mais là aussi c'est une illusion d'optique par rapport au gros carton dans lequel elle se trouvait, qui a d'ailleurs été éventré dans le transport, mais le jeu était bien calé au fond au moins.

DSC_0371

Ce que l'on voit pour le moment n'est pas encore la boite, mais une couverture de protection, elle est tellement brillante que j'ai eu du mal à la prendre en photo sans avoir de gros reflet. Une fois retirée, nous voilà avec le beau coffret collector (mais ma photo est foirée).

DSC_0372

Ça s'ouvre simplement en enlevant la partie haute et c'est là qu'on se rend compte que l'intérieur est plutôt bien garni.

DSC_0373

En premier nous avons un steelbook représentant la mascotte du jeu (Normin si je ne me trompe pas), on appréciera ou pas ce design simple et coloré.

DSC_0374

Les plus perspicace auront remarqué que le jeu n'est pas à l'intérieur, mais il n'est pas pour autant vide, puisqu'il contient l'OST et l'OAV préquelle du jeu. Bon, comme on pouvait s'en douter il s'agit d'un échantillon d'OST en 12 pistes (ToS avait 2 CD mp3 avec toutes les pistes ><), j'ai eu la flemme d'allumer la play pour vérifier si l'OAV avait les sous titres français, car mon PC ne fait pas lecteur Bluray (j'imagine que oui, Bandai ce n'est pas KT avec leur OAV de SW4 en anglais).

DSC_0375

Ensuite, nous avons un goodies plutôt original, une illustration du jeu sur tissu aux contours brûlés (vous savez comme les cartes de pirates qu'on dessine quand on est gosse mais qui prennent feu d'un coup), c'est très beau, mais what the fuck c'est quoi cette odeur immonde, à moins de l'encadrer impossible de garder ça à l'air libre.

DSC_0376

Vient ensuite le jeu et oui avec ce petit triangle rouge tout moche (d'ailleurs il apparaît aussi sur l'icone du jeu sur le PSN) et ce putain de logo USK qui gâche tout (je veux pas être méchant avec les allemands, mais la nous emmerdent un peu). Les codes DLC sont aussi à l'intérieur, mais ces saligauds nous obligent à s'inscrire sur leur site communautaire pour les obtenir, bon ça sera l'occasion d'enregistrer tous mes codes de points que j'entasse depuis quelques temps.

DSC_0377

Avant dernière chose, l'artbook, un beau petit livre d'illustration, je l'ai pas trop feuilleté pour pas me spoiler, mais j'ai quand même vu qui était l'invité bonus du jeu (raaa, je ne vais pas le dire, mais vous allez apprécier), par contre il est tellement rigide que je n'ai pas pu le tenir ouvert pour prendre une photo de l'intérieur.

DSC_0378

Et nous arrivons enfin aux gros bonus de ce collector, les 4 figurines "Chibi-kyun", c'est la même série que celles du collector de ToS, elles sont donc de même taille de même qualité, sauf qu'ici la plupart utilisent une tige avec un demi-cercle pour tenir les personnages debout, ce n'est pas forcement très joli et discret.

DSC_0379

DSC_0380

"Haa Edna sans tête !"

DSC_0381

DSC_0382

DSC_0383

Qui seront les meilleurs ?

Pour conclure, ce Collector était lui aussi vendu 99€, mais comme vous pouvez le constater, on sent rapidement la plus value qu'il dégage, c'est bien pour ça qu'il est resté à peine quelques jours en précommande avant d'être en rupture de stock. Rien que l'OAV et les figurines justifient le prix, tout le reste est du bonus très agréable aussi.

DSC_0384