Steins;Gate

SteinsGate PS3

Dev : 5pb, Nitroplus
Edit : PQube 
Support : PS3 et PS Vita (physique et digital pour les deux) 
Genre : Visual Novel 
Loc : Textes Anglais, Voix Japonaises

Graph : +
Visuellement parlant il s’agit d’un VN classique avec juste une interface de texte et des artworks/CG, on notera quand même une utilisation intelligente des zooms et déplacements d’images pour bien rendre les scènes plus crédibles et vivantes. Le gros du jeu tourne autour du téléphone portable du héros, il est lui parfaitement modélisé en pseudo 3D, si comme vous consultiez vraiment un téléphone à clapet, il apparaît sur une partie de l’écran, ce qui donne vraiment d’avoir le point de vue du personnage principal. Le seul « souci » du jeu est une question de gout, c’est le chara design, loin d’être mauvais (et je n’autorise personne à dire qu’il l’est), il faut avouer que le style du dessinateur est assez particulier notamment au niveau des yeux, mais ce style parlera peut être aux connaisseurs puisque ce dessinateur n’est autre que « Huke » le créateur du personnage de Black Rock Shooter (exemple), une fois habitué ont fini même par apprécié son style.

2015-10-13-155602

I smell a trap...

Gameplay : +
Comme vous le savez les VN ne sont pas connus pour leur gameplay très profond, en général des suites des textes avec régulièrement des choix à l’écran. Celui-ci est dans cet ordre d’idée, mais fait les choses de manières beaucoup plus subtiles et intéressantes. L’interface de dialogue possède tous les contrôles habituels, suivant, mode auto, skip, en appuyant sur carré vous aurez accès aux options techniques comme l’historique, sauvegarde et chargement. Régulièrement des mots en rouge apparaîtront dans le texte, en appuyant sur L l’écran du lexique s’ouvrira et vous apportera des définitions, ce qui est très utiles pour bien différencier les termes techniques, scientifique ou délires des personnages. Et enfin la grande originalité et élément central du jeu, c’est le téléphone portable du héros. En permanence vous verrez afficher à l’écran un petit rappel de l’écran avec inscrit la date et les notifications, il vous suffit alors d’appuyer sur triangle pour sortir le téléphone à tout moment, vous pourrez ainsi consulter d’anciens messages, lire et répondre aux nouveaux ou juste vous amusez avec les paramètres (sonneries, fonds). Bien sur vous ne pouvez pas écrire librement et appelez les gens, mais vous avez tout de même le choix de répondre ou non à un appel, aux mails (en général plusieurs mots clés sont soulignés et sont autant d’orientation de réponse possible) et de passer un coup de fil quand le jeu vous le demande, ainsi c’est votre choix de faire ou ne pas faire qui va orienter les événements du jeu. Le gros du jeu est linéaire, mais une fois la moitié passé, ce sont certaines décisions critiques qui vous feront passer dans le chapitre suivant ou non. A noter qu’une fois que vous avez obtenu une fin, un marqueur rouge s’ajoutera à la fin des lignes de textes pour signaler qu’une action est possible avec le téléphone. Le jeu possède aussi un système de sauvegarde rapide intelligente qui créait un fichier à chaque début de chapitre, vous pourrez ainsi facilement revenir en arrière si vous avez pris de mauvaises décisions.

2015-10-13-154839

(Super fond d'écran :D)

Musiques : ++
Les musiques sont très bonnes et illustrent parfaitement les passages en cours, notamment lors des scènes fortes en émotions, vous aurez envie de pleurer avant même qu’il ne passe quelque chose pour.

Durée : ++
Les VN sont en général trop court ou trop long quand ils s’incrustent dans un autre genre de jeu, mais la non c’est parfaitement équilibré, puisqu’il vous faudra une trentaine d’heures pour atteindre le dernier chapitre, selon votre vitesse de lecture et de compréhension. Pour obtenir toutes les fins, surtout la meilleur, il faudra certainement utiliser un guide depuis les débuts du jeu, mais vous pourrez passer les dialogues déjà lu pour gagner du temps, donc facilement 45 heure tout dit tout fait (et un trophée platine dans la foulée).

Histoire : ++
Mon dieu, que j’aime ce scénario, mais il est vachement difficile d’en parler sans tout gâcher. En gros, ça se passe dans Akihabara, un groupe d’otaku d’environ la vingtaine dont le héros est un fort cas de chuunibyo, vont fabriquer sans le vouloir une machine capable d’envoyer des mails dans le passé. A partir de là, pas mal de chose vont se passer, plein de personnages vont se rajouter au récit, les événements vont prendre des tournures totalement impensables (souvent tragiques), plein de notions de physiques et de sciences vont être abordé, le tout tournant autour du voyage dans le temps et même le CERN sera impliqué. Franchement, je ne suis pas un geek des sciences mais j’ai trouvé super génial, toutes les notions sont bien expliqués et crédibles puis l’ambiance otaku qui se dégage des personnages (« explique le moi avec des lolis » xD) rend le tout super attachant.

2015-09-14-210837

J'ai travaillé la-bas, pour de vrai !

Recommander pour :
Fan d’histoire de voyage dans le temps
Fan de science physique
Ceux qui ont vu l’anime

Je voudrais être sur le que message soit bien passé, donc je vais vous le dire clairement, ce jeu et son scénario sont juste géniaux, si vous êtes un minimum intéressé par n’importe lequel des aspects du jeu (chara design, thèmes évoqués, doubleuses (Haruko Momoi et Asami Imai sont présentes) etc.), vous ne devez vraiment pas passer à côté. Dans l’absolu, vous pouvez toujours vous rattraper sur l’anime qui viens d’être licencier par Dybex, mais le jeu apporte vraiment en gros plus niveau contenu, ne serait-ce que pour voir les différentes fins possibles, mais c’est surtout que le format textuel permet de mieux comprendre ce qu’il se passe et rend le tout bien plus cohérent, toutefois il faudra quand même avoir un bon niveau de compréhension de l’anglais pour bien suivre de quoi parlent les personnages entre les théories physiques, scientifiques, les désillusions du héros et les références otakus.
En tout cas, je suis maintenant très intéressé par Steins;Gate Zero qui a récemment été révélé au Japon, celui la reprendra les événements avant la vrai fin et prendra un embranchement différent se concentrant sur la passé de Kurisu, ce qui s’annonce déjà très intéressant…
J'oubliais, je remercie chaleureusement l'éditeur PQube, qui est une boite européenne et qui a localisé le jeu chez nous et aux US, à priori le jeu a eu son petit succès quand même, j'espère qu'ils renouvellerons l'expèrience avec d'autres jeux (Zero tant qu'à faire) et que ça montrera l'exemple aux autres éditeurs que sortir des Visual Novel chez nous n'est pas peine perdue.