soul-eater-not-manga-volume-5-simple-226553

Titre : Soul Eater
Dessin : Atsushi Ohkubo
Scénario :  Atsushi Ohkubo
Éditeur VF : Kurokawa
Type : Shonen
Genres :  Comédie, Tranche de vie, Action
Nombre de volumes : 5

RésuméC’est la rentrée des classes à Shibusen, la célèbre école pour faucheurs d’âmes dirigée par le Dieu de la mort en personne ! Qui dit nouvelle année dit aussi nouveaux élèves et Tsugumi, une arme démoniaque fraîchement débarquée du Japon, va intégrer les rangs du prestigieux institut. La jeune fille qui rêve de faire équipe avec un valeureux Meister va se heurter à la dure réalité des cours et de la vie en communauté. Grâce à Tsugumi et ses amies, Death City n’aura bientôt plus de secret pour vous. Et qui sait, vous croiserez peut-être quelques visages connus au détour d’un des couloirs de l’institut...

Voici donc le spin-off de Soul Eater, série dont je vous ai déjà donné mon avis ici. Comme vous pouvez le constater en lisant le résumé, on nous le vends comme un manga Tranche de vie qui va nous expliquer le background de Soul Eater. C'est en partie vrai, puisqu'effectivement on va en apprendre plus sur le fonctionnement des classes Eat et Not, ainsi que la formations des armes et meisters, mais cela tiens sur le premier tome en gros. On va aussi en apprendre un peu plus sur pas mal de personnages de la série original, notamment tous ceux un peu secondaires comme Liz, Patty, Kim, Sid et surtout Akané et Clay qui apparaissaient à la fin de Soul Eater, il faut savoir que la série se situe avant le début de l'oeuvre originale.

Si au niveau du lien avec l'univers et les personnages déjà existant, il n'y a pas grand chose à redire, il faut aussi s'attarder sur les nouveautés, principalement nos trois héroïnes. Nous avons donc Tsugumi, l'heroine classique, pas très sur d'elle, un peu gaffeuse mais toujours de bon humeur, elle sera donc l'arme de trio. Ensuite nous avons Anya, la jeune fille riche, malgré ses airs snobs et prétentieuse elle tient beaucoup a ses amies. Puis enfin, nous avons Mémé, la fille un peu simplette qui oublie tout, mais qui est malgré super forte en étude et sport. Le fait que le groupe principal soit un trio est original puisque la base de la série c'est justement le travail en duo des meisters et armes. Elles sont donc toutes les 3 assez classiques et on va suivre leur quotidien fait de rencontres, discutions futiles et petits boulots. Mais l'auteur ne pouvant se contenter d'un tranche de vie banal, il va aussi glisser une intrigue avec un ennemi et de l'action qui va se développer au fil des tomes.

Du coup, tranche de vie ou pas ? Action ou pas ? Bien ou pas ? Hé bien, je ne sais plus ce que je dois pensé, le tome final m'a complètement perturbé dans ce que je pensais de la série. J'avais une crainte avec de commencer la série, c'était que l'on tombe dans des histoires de quotidien chiantes et inintéressantes qui dure sur beaucoup de tome. Concrètement, les deux premiers tomes de la série, introduisent les personnages, l'univers Not et le fil rouge, donc ils sont plutôt bon. Par contre sur les tomes 3 et 4, là ça se gâte, puisqu'un chapitre sur deux, voir plus est consacré à de petites histoires HS sur le quotidien des filles, certes c'est drôle, mais ça nous amène à rien et on a l'impression que le scénario n'avance plus. Du coup je suis arrivé au dernier tome un peu blasé en me disant que mes craintes c'était confirmées et que ça allait finir sur rien du tout. Hé bien, non, dés les premières pages on part sur les chapeaux de roues vers l'acte final, avec de l'action non-stop (pas forcément de combat à proprement parler) et un dénouement, certes prévisibles, mais qui à plutôt de la gueule niveau mise en scène.

Au final, si on retient que le fil rouge, on peut dire l'objectif de cette série est à peu près accompli, on a une histoire sur le background de Shibusen se basant sur le quotidien de 3 filles pas spécialement faite pour le combat. Mais il y a clairement quelques longueurs qui font traîner la série et pourront démotiver certain, 4 tomes aurait été largement suffisant en répartissant mieux les histoires HS.

Je n'ai pas parlé des dessins, mais ils sont forcément très bon, à condition d'aimer ce style propose à l'auteur. J'ai ouvert le tome 1 de Soul Eater normal pour vérifier un truc, la série avait commencé en 2004, c'est fou comment les dessins ont vachement évolué depuis, à l'époque on trouvait ça cool, mais maintenant ça serait presque moche xD.

Voilà pour ce Soul Eater Not, je ne sais pas si mon avis aidera vraiment ceux qui en ont besoin d'un, si vous êtes fan de Soul Eater et que vous avez envie de vous replongez dans cet univers si particulier, alors oui ça peut le faire à condition de tous les enchaîner assez rapidement pour ne pas perdre votre motivation en cours de route, pour les autres je ne vois pas trop l'intérêt qu'aurait cette série, pas assez d'action ou de quotidien normal pour quelqu'un qui ne connaît pas l'univers. Mon seul regret au final, c'est que cette série est une préquelle, certes c'est plus pratique pour introduire les choses, alors que j'aurais surtout voulu voir le quotidien de l'académie après la fin de la série principale car beaucoup de chose ont changé et qu'on avait pas un gramme d'épilogue.