Hyperdimension Neptunia Re;Birth2 Sisters Generation

NepRE2

Dev : Compile Heart, Felistella
Edit : Idea Factory International
Support : PS Vita
Loc : Textes anglais, Voix anglaises ou japonaises

Graph : +
Identique à ce qu’on a pu voir sur le premier Re;Birth, globalement propre, j’ai moins remarqué de problème de texture sur les personnages, même si je ne les ai pas vraiment tous utilisés. Tout comme dans l’épisode original sur PS3 on a droit à quelques scènes en pré-rendu lors des passages importants, mais ils se comptent sur les doigts d’une main, on aimerait qu’ils fassent d’avantage d’effort dans ce sens là (chose qu’ils n’ont pas fait sur Victory).

Gameplay : ++
On retrouve exactement les mêmes mécanismes que dans Re;Birth1, c’est à dire les combats à la Victory (sauf qu’on est revenu à 4 personnages jouables, normal pour les CPU Candidates) et le système de plan pour modifier différents aspects du jeu, on peut d’ailleurs rapidement craquer complètement le jeu, ce qui n’est pas plus mal vu le nombre de NG+ à faire si on veut toutes les fins. Le retour à 4 personnages en combat, rend le jeu beaucoup plus facile que son prédécesseur, seul le boss ultime a été très renforcé, quasi impossible à battre à la loyal.

La seule grosse nouveauté et originalité de cet épisode, vient d’un mini-jeu accessible depuis n’importe quelle ville (après avoir fabriqué son plan) : Les donjons de Stella. Stella et son chat Felis, sont les mascottes de Felistella, la compagnie qui fait/porte les jeux Compile Heart sur consoles portables. Ce mini-jeu est un donjon RPG en temps réel, c'est-à-dire que vous équipez Stella et l’envoyez explorer un donjon que vous avez déjà parcouru, vous choisissez le nombre d’étage à explorer ce qui correspond à un temps réel, puis vous la laissez faire et à la fin du temps vous aurez une notification qui vous dit si elle a réussi ou échoué. Pas besoin d’être en jeu pour qu’elle avance, puisque c’est en temps réel, ainsi envoyé la avant d’arrêter pour avoir le résultat à votre prochaine session. Comme dans un vrai donjon RPG, son niveau est remis à zéro après chaque exploration, lors desquels elle peu ramasser du nouvel équipement, combattre des ennemis, tomber dans des pièges et si jamais ses HP tombent à zéro alors elle perdra son équipement. La principale utilité de ce mini-jeu, c’est de récupérer des objets et des plans, il y a un trophée à la clé, mais le seul souci c’est qu’il vous prendra plus de temps que de terminer tout le reste du jeu. A noter qu’il sera aussi présent dans Re;Birth3, mais avec une interface revue, plus d’animation et surtout des donjons beaucoup moins long sur la fin.

Musique : ++
On retrouve l’OST original de mk2, qui était déjà très sympa à l’époque, seules les chansons d’introduction et de fin ont été changé.

Durée : +
Une petite vingtaine d’heures suffisent pour finir l’histoire une première fois. Le système de remake avec les plans permet de vraiment craquer le jeu niveau rejouabilité, du coup si vous êtes flemmard et manipulez les sauvegardes vous pouvez effectivement faire l’intégralité du jeu en une petite quarantaine d’heure. Toutefois si vous êtes plutôt du genre à faire un NG+ par fin (9 dans celui la), comptez environ 60 pour tout voir (plus les donjons de Stella qui ne nécessitent pas vraiment d’heure de jeu).

Histoire : +
Identique à la version PS3, les textes n’ont pas été réécrit contrairement à Re;Birth1, mais le changement d’éditeur (IFI au lieu de NISA) ce sent  beaucoup, la traduction prends beaucoup moins de liberté par rapport à la version PS3 (même s’il reste quelques écarts, mais moins choquant). Les seuls vrais changements de scénario sont que Nisa et Gust ont été remplacé par Red (boite ayant travaillé sur les Agarest) et Broccoli (studio d’animation) et qu’une nouvelle fin a été rajouté pour modifier la route Conquest, toutefois celle-ci se révélera un poil décevant car une grosse partie des dialogues sont ceux de la True End.

Recommandé pour :
Fan de Neptunia/mk2

Moins justifié que Re;Birth1, ce remake de mk2 ressemble plus à une simple portage qu’un véritable jeu refait, malgré qu’il intègre tous les mécanismes de Re;Birth1. Toutefois l’épisode original est déjà très bon et cette version vient en corriger ses quelques défauts, du coup pour ceux qui auraient manqué l’histoire de Nepgear et cie ou qui voudraient la revivre une nouvelle fois, il n’y a clairement pas de quoi se priver.