C'est aujourd'hui que sort mon dernier jeu de l'année (si si, promis) : Tears ot Tiara II : Heir of the Ovelrord. On peut dire que la jaquette arrière cible bien sous publique : "80 heures de jeu relatant une histoire captivante", "profitez de l'histoire avec les voix japonaises d'origine", oui car avant d'être un Tactical-RPG, le jeu est surtout un Visual Novel, donc des phases de dialogues qui peuvent durée largement une heure entre deux batailles. Alors ne prenez pas peur du "II" dans le titre, il ne fait pas suite direct au premier épisode qui n'est pas sortit chez nous (c'est à la mode cette année Conception, Akiba's Trip...). J'ai cru comprendre que le jeu est assez facile donc je vais certainement de tenter de le faire en mode Hard dés le début (je l'avais bien avec le premier Agarest, d'ailleurs le style du jeu me fait penser à cette série), mais ça sera sans doute plutot pour le début 2015.

DSC_0054

J'en profite pour faire un rapide point sur mes jeux en cours jusqu'à la fin de l'année. Sur PS3 j'ai enfin attaqué DW8XL, mon premier Warriors de l'année alors que je suis sencé être l'admin de la plus grande communauté de warriors francophone... Il devrait m'occuper jsuqu'à la fin de l'année donc pas d'autre test PS3 d'ici là. Sur Vita, c'est au tour de Neptunia Re;Birth1, pareil il devrait m'occupé jusqu'à mi-décembre au moins, le trophée platine n'est pas trop dur, mais tout dépend du temps que j'arrive à consacrer à la Vita (la pour ce soir c'est mort car j'ai écris 2 articles xD). S'il me reste du temps je pourrais peut être aussi jouer et finir Akiba's Trip. Normalement une fois ces 3 là terminés, je vais prendre quelques jours, non pas pour me reposer, mais pour remonter tous les jeux en attentes sur mon profil PSN afin de bien séparer les jeux finis en 2014 et ceux qui restent à jouer. Les premiers titres à finir en 2015, devraient être Tears to Tiara II sur PS3 et Conception II sur Vita, mais je ne vais pas trop m'avancer sur le planning 2015, car la PS4 pourrais arriver plus vite que prévu, mais j'aurais l'occasion de vous parler de tout ça plus tard au changement d'année.