Disgaea Infinite

Disgaea Infinite

Dev : NIS
Edit : NISA
Support : PSP
Genre : Visual Novel
Loc : Textes Anglais, Voix Japonaises ou Anglaises

Note : Le jeu est disponible en téléchargement sur le PS Store, mais si comme moi vous voulez une version physique il faudra importer la version américaine, celle-ci est trouvable pour une poignée de dollar sur les sites d’imports donc glissez-le dans votre panier si ça vous arrive de commander des importations.

Graph : +
Il s’agit donc d’un visual novel, du coup le gros du jeu est constitué des discussions par artworks ou on retrouve avec plaisir les images et lieux du premier Disgaea. Vous aurez aussi l’occasion de voir des petites animations avec les sprites des phases de Tactical qui sont en général des scènes assez déjantées. Et comme tout bon VN qui se respecte, vous aurez une galerie de CG à débloquer avec notamment les différentes fins à obtenir.

Gameplay : ++
Le jeu propose plusieurs features assez intéressante pour un VN, ce qui lui a sans doute valu son ticket pour l’occident.  Au début vous contrôlez un simple Prinny, mais rapidement vous comprenez qu’il ne peut rien faire face aux évènements qui se déroule, c’est là qu’entre en scène la montre magique qu’on récupère au début du jeu. Dans un premier temps elle vous permettra de revenir au début de la journée à chaque fois que les évènements se terminent afin de les modifier pour obtenir l’issue que l’on souhaite. Pour changer le court des choses, il faut utiliser la deuxième fonction de la montre qui permet à l’esprit du Prinny de quitter son corps pour prendre possession celui d’un de ses interlocuteurs, cela vous permet de suivre la journée de ce personnage ainsi que son point de vue. A tout moment vous pouvez consulter une carte des évènements qui vous indique le chemin que vous avec effectuer ainsi que les personnages rencontrer, ce qui vous permet de bien réfléchir au chemin à prendre la prochaine fois si vous voulez savoir tout ce qu’il c’est passé. Et enfin, troisième fonction de la montre, lorsque vous possédez un personnage lors d’une scène que vous avez déjà vu, vous pourrez parfois le manipulez grâce à un choix d’action qui apparaît, c’est avec ça que vous pourrez modifier le court des choses et éventuellement solutionner le problème en cours, ou alors juste observer une scène très tordues. Ce qui donne donc une bonne quantité de cheminements et de points de vue différents.

Musiques : ++
Sans surprise on retrouve les pistes originales du premier Disgaea. Je dis souvent qu’elles sont trop réutilisées, dans les épisodes suivants, c’est vrai c’est pénible, mais faut avouer que dans les contextes originales elles sont toujours aussi excellente.

Durée : -
Le jeu est une sorte de Die and Retry version VN, du coup les premières fois que vous faites le jeu la journée peut se terminer au bout de quelque dialogue en moins de 20 minutes mais c’est plutôt les fins qui nous intéressent et il y en a une dizaine. L’histoire est divisée en 2 parties, il faut d’abords solutionner le premier problème qui se pause à nous lors de la mâtiné pour obtenir un checkpoint mi-journée pour avoir accès à l’après-midi qui nous permettra d’arrivé aux différents fins. Bien qu’il y est beaucoup de recherche et de test à effectuer, de points de vue à suivre, vous aurez fait complètement le tour du jeu en environ 10 heures, c’est peut être pas mal pour un VN, mais quand même assez léger de manière général.

Histoire : ++
Le jeu se déroule peu après les évènements du premier Disgaea, on retrouve toute la clique de l’époque (don Gordon et cie) dans une journée qui commençait comme les autres, sauf que Laharl va se faire « assassiner », il accuse alors les Prinny qui vont se retrouver privé de salaire à vie. L’argent étant leur seul raison d’être cette situation ne peut être acceptée et le Prinny qui se trouvait dans la chambre de Laharl trouve une montre magique qui lui propose de revenir au début de la journée et de changer le court des évènements afin de ne plus être accusé, la suite comme vous vous ne doutez est un enchaînement de situation improbable et déjanté, on a aussi le droit à la visite de quelques invités comme vous pouvez le voir sur la jaquette.

Recommander pour :
Fan du premier Disgaea

Une bonne petite surprise que fut ce Disgaea Infinite, on retrouve avec grand plaisir l’esprit et les personnages du premier Disgaea, un hommage à cet épisode bien avant D2. On prend aussi un grand plaisir à tout voir et tout savoir sur le déroulement de cette journée farfelue, bien qu’il vaut mieux privilégier des sessions de jeu assez courte histoire de faire durée le plaisir sinon on risque de le ranger bien assez vite.

Et voilà pour mon deuxième test à la demande, j’espère qu’il répondra à vos attentes, n’hésitez pas à vous manifestez si vous voulez mon avis sur quelque chose, vous avez accès à mes collections sur la droite du blog.