soul-eater-manga-volume-25-simple-209498

Titre : Soul Eater
Dessin : Atsushi Ohkubo
Scénario :  Atsushi Ohkubo
Éditeur VF : Kurokawa
Type : Shonen
Genres :  Action, Aventure
Nombre de volumes : 25

Résumé : Afin d'accéder au rang suprême de « Death Scythe », une arme démoniaque doit ingérer 99 âmes humaines et 1 âme de sorcière. Cette mission est confiée aux Meisters, des spécialistes du combat qui vont récolter les âmes au péril de leur propre vie. Dans Soul Eater, partez à la chasse aux âmes en compagnie des élèves de l'institut Shibusen, école de formation pour faucheurs d'âmes !

"Soul Eater" ce titre devrait parler à tous les connaisseurs en shonen car ça commence à faire quelques années qu'il fait partie du paysage. J'ai connu la série lorsque son adaptation animée est sortie au Japon, rien que le trailer donnait vachement envie de la voir. J'ai regardé environ les 7 premiers épisodes avec grand plaisir mais après la licence française est tombée du coup j'avais arrêté le fansub. Puis le manga est sortis en France, je ne l'ai pas pris tout de suite, mais lors d'une Japan Expo, j'ai craqué sur les 4 premiers tomes d'un coup, c'est le premier grand shonen dans lequel j'ai investis.

Qu'est-ce qui fait la force de Soul eater ? Tout d'abors son chara design, le style de l'auteur est vraiment unique, ce qui donne au manga une ambiance "halloween" assez déjanté, vraiment réussi. Les personnages, tous ont leur propre personnalité (leurs qualités mais surtout leurs défauts qui les rendent attachants) et un style bien différent. Le scénario ? Plus que le scénario c'est l'ambiance et l'univers qui sont d'avantages intéressants, l'ambiance du titre est assez classique au shonen avec des phases d'humour déjanté (avec un peu de fan service par moment même) puis des situations/combats bien sérieux, mais tout ça baigne dans une ambiance ou la "folie" n'est jamais très loin, plus qu'un style déjanté c'est un aspect même du scénario ou les personnages peuvent déraper très loin de leur situation original. L'univers de la série, s'inspire beaucoup de la culture occidentale ce qui fait toujours plaisir à voir, de plus les personnages voyagent souvent pour leurs missions, l'occasion de voir des lieux bien différent.

Le scénario quant à lui est classique dans le style shonen, on va suivre un groupe de jeune gens qui vont évoluer à force de combat et d'amitié. La trame principal autour du Grand Dévoreur et de Medusa est vachement intéressante à suivre. Mais j'avouerais que vers le milieu de la série, un certaine lassitude c'était installé, j'achetais les tomes parcequ'ils sortaient, sans réel motivation, c'était pendant l'arc Aracnophobia, qui à pour seul but de renforcer nos héros plus qu'autre chose. Mais une fois revenu sur l'arc principal, la série a retrouvé son intérêt, c'est un peu le soucis des shonens à rallonge, mais la série ne faisant que 25 tomes, on reste dans quelque chose de clair et précis.

La série se termine assez rapidement après le combat final, on aurait aimé avoir un épilogue un peu plus complet, mais j'imagine que c'est la qu'entre en scène la série spin-off "Soul Eater Not" qui nous montre le quotidien des gens normaux à l'académie des Shinigami. Personnellement, je le trouve sympathique et assez drôle, on croise pas mal de personnages de la série principale lors de leur quotidien et on apprends a mieux connaître certain personnages secondaires apparus tardivement, certes il n'y a pas ou très peu d'action, mais c'est normal, on est sur une comédie/quotidien.

Au final, Soul Eater aura donc été un shonen assez classique, mais avec une identité propre qui saura charmer les amateurs de baston et d'ambiance déjanté.

A noter que les premières impressions du tome 25 contiennent un extrait de Red Eyes Sword - Akame Ga Kill, qui est le nouveau shonen de Square Enix chez Kurokawa, j'ai survolé l'extrait sans le lire, ça ne m'a pas spécialement donné envie de lire cette série.