Mugen Souls

91cszPSLx3L

Dev : Compile Heart, Idea Factory
Edit : NIS America
Support : PS3 Only
Loc : Textes en anglais, Voix Jap/Anglaises


Graph : +
On retrouve le style de graphisme de Nep Nep 2, si ce n’est que le rendu 3D des personnages est en SD, du coup tous les personnages font la même taille, c’est en parti justifier par la présence d’un système de personnalisation des héros et serviteurs mais bon certain perdent un peu en charisme, surtout que les artworks et CG sont fait par l’illustrateur des Disgaea. Les donjons sont bien plus grands et détaillés que dans les autres jeux CH/IF, même si on sent qu’ils ont eu la flemme vers la fin en faisant des pièces à téléporteur. Ce n’est pas vraiment du graphisme, mais le jeu à un gros problème technique, il lag à mort, il est même conseiller de régler sa PS3 en 720p pour réduire certaines latences.

Gameplay : ++
On retrouve un gameplay de combat proche de Nep2 avec une zone ou ont se déplace au tour par tour, les actions de bases sont plus classiques, attaque seul ou à plusieurs, compétences, objets… Mais c’est notre héroïnes qui a pas mal de particularité propre à elle, elle pourra charmer ses adversaire pour les transformer en peon ou objet pour cela il faudra choisir les bons mots à dire a l’ennemis en fonction de son humeur, viens ensuite en compte le type de moe (fétichisme) et pour cela Chou-Chou pourra changer de personnalité (8 en tout). Autre particularité, elle peut effectuer une attaque dévastatrice nommer Peon Ball dont la puissance dépend du nombre de peon que vous avez collecté en tout, mais cette attaque est à double tranchant, car un % de stabilité est présent et augmente au fil des combats et plus vous l’utiliser plus rapidement il augmentera et une fois les 50% passé il y a des chances que cette boule s’écrase sur vos personnages au prochain tour, entrainement un game over quasi instantané.

Pas mal d’aspect du jeu tire son inspiration des Disgaea, comme la possibilité d’atteindre le lvl9999, d’améliorer le niveau de ses skills et objets et d’avoir des stats qui font pleurer, malheureusement c’est loin d’être aussi bien gérer et certain coté du jeu reste très brouillon comme la fusion de serviteur pour augmenter ses stats ou encore les odieux cristaux présent sur les écrans de combat qu’on a tendance à ignorer à tord.

Un truc original et tout de même sympathique ce sont les combats de vaisseaux qu’on retrouve au cours de l’histoire et du mugen field (donjon aléatoire à 100 étages façon monde des objets de D), même s’ils deviennent rapidement faciles à gérer.

Musique : ++
Si vous suivez mes tests, il y a 2 compositeurs que j’adore, Tenpei Sato pour les Disgaea et Kaneko Kenji chez CH/IF. Hé bien les 2 ont travaillé ensembles sur le titre, c’est donc une grosse réussite, voire même une tuerie avec les chansons déjantées qui mettent l’ambiance par moment. Même si j’avouerais qu’après plusieurs centaines d’heures de jeu, j’ai coupé les musiques du jeu, mais bon farming oblige on apprécie moins.

Durée : ++
Alors pour ce qui de l’histoire vous devriez la finir en une quarantaine d’heure après, tout dépend le temps que vous passez dans le mugen field à coté de l’histoire. 2 fins sont proposées et s’obtiennent sans trop d’heure de jeu. Par contre, si vous être un chasseur de trophée, vous allez souffrir ou abandonner rapidement car il faut largement une dizaine de NG+ et environ 400h de jeu pour atteindre la platine.

Histoire : +
L’histoire principale autour de Chou-Chou est certes original de base, mais le développement et sa conclusion n’ont rien d’extraordinaire. Mais après c’est dans les mondes qu’on visite au cours de l’histoire qu’on retrouve des personnages haut en couleur et des situations bien déjanté comme on les aime.

Recommandé pour :
Les fans des Disgaea et Neptunia, au niveau gameplay et ambiance.
Les fans de moe et de CG d’onsen xD